USA/Californie/Laguna Beach & Co'/2008: Le Report !

Voyagez avec votre planche chérie partout dans le monde. Infos, reportages.

Modérateurs: Guem's, Ricou

USA/Californie/Laguna Beach & Co'/2008: Le Report !

Messagepar Guem's » Dim Mars 16, 2008 1:53 pm

Hello everybody 8) !

...Vous nous l'aviez demandé, on vous l'avait promis, voici donc le report du trip Californien de Guem's, DaddyDoud, Cri & Noémie.

Pour le présenter brièvement, notre trip s'est déroulé du Samedi 23/02 au Dimanche 09/03/2008.
Ce fut notre volonté de départ & nous l'avons respectée: notre trip fut tant "touristique" que "skimboardesque". Nous avons donc été sur Los Angeles, Laguna Beach, San Diego & enfin San Francisco.
Je raconterai chaque nouvelle journée à la suite mais dans une nouvelle réponse, pour 1 + grand confort de lecture, & avec les photos éventuelles.
Je prends comme support le journal que j'ai tenu au quotidien là-bas, avec nos impressions.
Bonne lecture à tous & toutes :wink:
Dernière édition par Guem's le Sam Jan 24, 2009 8:02 pm, édité 1 fois au total.
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Dim Mars 16, 2008 2:49 pm

Vendredi 22 Février 2008:

En ce début de W.E., il fait super beau sur BDX. J'ai le coeur léger puisqu'aujourd'hui, au programme, c'est une "prise d'armes" avec les militaires de mon centre ce matin à 09h00, & à l'issue je débauche à 11h00 car j'ai des heures supp' à récupérer. C'est bon, ça. Tout se passe bien, je dis au revoir aux collègues qui marronnent comme des tarés, puis je trace la route direction la maison. Là, je fignole mes bagages, la housse de transport des boards, je vérifie les dernières paperasses & je m'assure que Vinie & Sacha ne manquent de rien en mon absence. Je déteste les imprévus, c'est comme ça !

Doud, Cri & Noémie arrivent à la maison vers 18h30, après avoir vu Rem's, entre autres. Le DaddyDoud est comme 1 fou, Cri & moi pareils, mais Noémie semble encore 1 peu djeun pour comprendre le terrible périple qu'elle va endurer, la pauvre. On commande des pizzas & au final le Doud, qui pourtant n'a peur de rien, a gavé de mal à finir la sienne...Après la bouffe, Doud & Cri révisent leurs bagages, on checke les cadeaux, on vérifie bien les poids, ça passe. Pour l'instant...

On commence à charger qqs affaires dans la 206 SW de Cri, fallait voir le lendemain matin comment on a pu faire rentrer tout le merdier !
Il se fait approximativement 22h00 & vu l'heure de réveil le lendemain très tôt, à savoir 03h45, il serait opportun d'aller pioncer. Oui, bien sûr. C'est ce que feront d'ailleurs Noémie (depuis 1 moment déjà), Cri & Vinie, qui, il faut le signaler, a la lourde responsabilité de nous conduire à l'aéroport de MRC, à bord de cette 206 qu'elle ne connait pas, ça la stresse, surtout qu'elle devra ramener la caisse à la résidence, toute seule. Je pense que c'est surtout ça, le blème !!! 1 petit calin du chéri & tt s'arrange. Elle est commode, ma femme.

Doud, quant à lui, me propose de regarder 2-3 trucs sur mon PC. Vinie nous dit qu'elle va se coucher & que, si je tiens à 1 dernier "calin", c'est dans 5 minutes & pas + tard...Je réponds yes, mais bien évidemment Doud & moi on traîne sur l'ordi', on parle des licences pour le Skimtour 2008, on compare nos quéquettes...Bref, cela fait maintenant 40 minutes qu'on est à la ramasse, surtout moi parce que côté calin, je me la mets soigneusement derrière l'oreille. Merci, Doud. Sympa. Blasé, je vais au lit & m'endort frustré. Fait chier. Heureusement, il me reste l'excitation du trip, mais ça sera bien la seule, d'excitation !

Tout le monde dort ou s'endort. Vers le Samedi...

La suite au prochain épisode...
Dernière édition par Guem's le Jeu Mai 15, 2008 2:33 pm, édité 1 fois au total.
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Lun Mars 17, 2008 9:59 pm

Samedi 23 Février 2008:

03h45. Mon phone portable/réveil sonne. A une heure comme celle-ci, même la + douce des musiques est une horreur. Par 1 jour de boulot ou de mauvais poil, le portable aurait pu finir éclaté contre le mur de notre chambre. Mais bon, là, c'est pas pareil du tout. Rien de comparable. On va à Laguna Beach, quand même, faut pas déconner ! On peut presque tout accepter par 1 jour comme ça. Ma femme émerge, de bonne humeur comme d'hab' malgré mon départ, moi j'suis déjà debout, au taquet (ceux qui me connaissent imaginent...). Doud & Cri s'affairent depuis 1 moment. 1 fois prêts, on charge la 206 SW de Cri...& je ne sais toujours pas comment on a fait. Imaginez: devant, ma femme au volant, Doud à côté; derrière, Cri avec Noémie dans ses bras & ma gueule scotchée contre la vitre. Elle en a encore ma trace. Rajoutez à cela 3 bonnes housses à skims bien bien remplies, 1 sac de voyage costaud Eastpak de 140 litres, l'énorme sac à dos de Cri, les gros sacs & valises de Doud & Noémie, la poussette pliable, nos sacs de cabine pour l'avion...Ca en fait. Bon, a la limite, on habite à 10 mns de MRC Aéroport, & à 04h50, heure à laquelle nous quittons la maison au Haillan, on ne peut pas vraiment craindre les contrôles en tous genres. Mais nous étions peu confortables. Franche rigolade. Les voyages forment peut-être la jeunesse, mais ils forment également les vieux schnoks.

On arrive à l'aéroport, Vinie nous largue devant l'entrée du hall, avec tout notre merdier. DaddyDoud, Cri & Noémie s'avancent vers les comptoirs d'enregistrement. Moi, je profite des derniers instants avec ma femme (Sacha était resté dormir chez Mamy, fait chier !), je lui roule une dernière pelle & je préfère en rester là, sinon ça va être "séquence intense" & on risque fort de faire une p'tite soeur dans le hall...A bientôt, donc, Chérie...! 15 jours nous séparent désormais. Je rejoins la famille Ledoux. On enregistre les bagages, les boards sont considérées "hors gabarit" mais bon, c'était prévu, no soucy & pas de taxes supplémentaires. Oka. On patiente pour l'embarquement prévu à 05h45 avec 1 décollage 3/4 d'heure après. On se dirige vers l'embarquement, on subit les contrôles & fouilles obligatoires (ce n'est qu'1 début...). Je peux vous le confirmer, le 11 Septembre 2001 a définitivement bouleversé la vie de tous les voyageurs. On embarque dans 1 Airbus A-319 direction Paname CDG. L'hôtesse prend soin de Noémie, tout se passe impecc'. L'appareil commence à rouler sur les taxiways, les balises éclairent la nuit noire & il pleut. Y'a beaucoup de crashs, quand il pleut comme ça, mais je préfère ne pas affoler mes compagnons de voyage. "Destination finale", j'ai pas envie !

L'appareil décolle finalement (l'1 des 2 moments que j' préfère) & après 01h20 de vol, nous atterrissons (ça aussi je kiffe) à CDG. En retard. Sans conséquence(s) pour la suite. Les bagages voudront bien suivre, aujourd'hui...On sort, on passe en transit, on grignote, ils changent le big pôpô de Noémie, puis on réembarque dans 1 fat Boeing 777-200 d'Air France. Moi j'adore, ces vols surnommés "longs-courriers". DaddyDoud & Cri, beaucoup moins, lorsque nous apprenons que les places achetées & réservées sur le site d' A.F. en fait c'est du bidon, ça vaut rien, & que nous en sommes réduits à voyager durant 11h30 avec 3 places côte à côte, séries de fauteuils devant, derrière & à côté, avec Noémie dans les bras, of course !!! Heu...M'sieur le steward, tu vas vite nous arranger ce petit problème parce que là, à la base, ça ne va pas le faire du tout !!! Gêné, le steward s'arrange avec des personnes qui voudront bien nous céder leurs places, tout devant, à droite, avec 1 emplacement pour le lit de la p'tite & de la place pour nos pieds bordel !!! Doud en est quitte pour leur envoyer 1 colis de spécialités gastronomiques de notre cher Sud-Ouest à ces gens, après avoir pris leurs adresses respectives. Il est relationnel, quand il le veut, le Doud !

Donc, on s'installe. Ecran vidéo, musique, couverture & coussin...mais toujours pas d'hôtesse en string. On m'aurait menti ?!? Cela manque sévèrement d'animation dans l' merdier & je songe à y remédier. J'ai 1 plan. Avec toutes ces heures de vol cumulées sur mon PC devant Microsoft flight simulator, j'ai la casquette d'1 pilote maintenant, il est grand temps de montrer toutes mes compétences aéronautiques à cette bande d'inconnus qui de toutes façons succomberont 1 jour ou l'autre !!! Je mets mon plan en action. Direction le cockpit, dans la tenue qui va bien cousin...

Image

Image

Bizarrement, on apprécie peu mes intentions. Les hôtesses se fâchent tout rouge, ces salopes, me dénoncent au co-pilote taillé comme 1 gorille, menacent de me faire voyager en soute parmi les chiens, les chats & 30 millions d'amis. On peut plus rigoler. Je les insulte 1 dernier coup puis je regagne mon siège, soulagé mais mis en échec par ce personnel non convaincu de ma noble mission...

Image

En +, j' suis dég', car avec mes conneries, l'avion décollera à 11h05 avec 50 minutes de retard, direction Los Angeles LAX. Le vol se passe bien, mais...de jour, pendant presque 12 heures, les jambes font mal, le décalage horaire se met en place...sans compter cette hôtesse qui ne défile toujours pas en petite tenue pour nous divertir. Elle doit être rancunière la garce. Par contre, niveau bouffe, ils s'en sortent pas mal, hormis Noémie qui aura subi une erreur (regrettable) de repas (salé / non salé). Au secours one more time.

Nous survolons, avons survolé ou survolerons le Royaume-Uni, l'Irlande, l'Islande, le Groenland avec une spéciale dédicace pour R.G., le Canada puis les U.S.A. LAX approche. Nous atterrissons vers 13h25, heure locale...En France, chez vous, il est 9 h de +, soit 22h25...Vous vous préparez sans doute à aller festoyer dans je ne sais quelle discothèque pourrave sur le son de Justice; pour nous, ca sera une 2ième journée qui commence. Chargée...On sort de l'avion, enfin du bordel où les nettoyeuses auront fort à faire après 365 passagers qui commençaient 1 peu à en avoir plein le cul de ce vol inévitablement trop long. On se dirige, souriants, c'est mieux, vers le service de l'immigration. Une file d'attente, puis c'est à nous. Le flic me dévisage, me cause, teste mes capacités à papoter Américain (il est assez vite rassuré sur tous les points). C'est carrément pas le moment de déconner là ! Oka, ça passe. On récupère nos bagages, nos housses...Tout a bien suivi. Ouf. 1 trip sans board ou sans jean à se mettre sur les fesses, ça craint.

Aux douanes, 1 gonz +tôt sympa vérifie seulement la bouffe de Noémie, ses p'tits pots etc...Rien d'alarmant. Ca passe encore. Nous sortons de l'aéroport & là, il faut choper une certaine navette ("Dollar !") que nous aurons 1 peu de mal à choper justement, navette qui nous emmènera au central de réservation des véhicules de location, 2 kms + loin. On y arrive, on récupère le Jeep liberty 2008 initialement prévu en France, on casque une assurance complémentaire à la con imprévue, elle, on charge le Jeep comme 1 mulet & c'est parti ! On circule peu dans Los Angeles puisque la 405 south est toute proche de là. Mais de suite, on se tape 1 énorme délire vu la façon dont DaddyDoud se familiarise avec une boîte automatique. Vous voyez le genre du Doud, vachement patient et tout, bon beh c'est la boîte de vitesses, le moteur ou le compte-tours qui cèderont les premiers, mais pas lui !!! Bref, il s'éclate au volant & cette boîte là a compris depuis peu qu'elle allait grave subir durant 15 jours...Après la 405 south, on récupère donc rapidement le "Carpool" (espace délimité à gauche de leurs autoroutes réservé aux véhicules transportant 2 passagers minimum, sinon amende !) qui nous mènera jusqu'à l'embranchement de Laguna Beach, 1 h + tard...

...Comme la suite du récit de ce Samedi, au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Mar Mars 18, 2008 10:35 pm

Suite de la journée du Samedi...:

Sur le Carpool, ça roule relativement bien jusqu'à la sortie pour Laguna Beach. Mais bon, le petit soucy c'est que DaddyDoud, préoccupé par les vrombissements du moteur qu'il s'amuse parfois à malmener jusqu'à 4500 tours/minutes , n'est du coup plus très attentif aux panneaux de direction. Moi non plus, je mate le paysage & les bagnoles. Véhicule de base en Californie: le bon 4x4 ou le Pick-up. Parfois, une voiture "moyenne". Mais toujours nickel chrome. Donc, au dernier moment, on aperçoit le panneau "Laguna Beach" sur la droite...Le Doud donne 1 bon coup de volant à faire peur, & trace devant la gueule d'1 fat camion dont j'ai bien cru qu'on allait s'encastrer dedans puis clamser. Chaud derrière, chaud ! On récupère donc tant bien que mal cette fichue sortie & nous continuons notre périple vers Laguna. Au cours du trajet, nous passons devant chez Vic' Skim mais pas encore d'arrêt: trop pressés. Nous arrivons à Laguna Beach, traversons le centre, continuons puis arrivons sur...ALISO !!! Enfin, te voilà. Vous aussi, vous l'attendiez. Telle une récompense à 1 bambin qui aura été bien sage. Comme une image:

Image

Image

Je devine déjà les réactions & doléances en tous genres de certains. "Punaiz Guem's il nous mythonne, y'a pas de photos des vagues d' Aliso !?!". Non, pas de photos sur ce coup là, chers membres du fo', mais pour la simple & bonne raison qu' Aliso était très loin de nous faire bander cette fin d'après-midi là. Petit report du jour afin de vous faire une idée: "Temps gris & froid, vent latéral modéré, plan d'eau en vrac, avec des vagues très moyennes qui pètent salement par en dessous, ça scruffe, c'est vilain, pas de quoi se mettre à l'eau." Nounours de la swell-line du Ferret n'aurait pas fait mieux. & ça donnait vraiment pas envie de se mettre à l'eau ni de prendre qqs pics. Juré. En France, sur nos, enfin, vos côtes à ce moment là, vous avez certainement eu de meilleures conditions. Sans mal. Bref, la session tant espérée depuis longtemps n'aura pas lieu maintenant. Retour au véhicule. On redémarre, direction West street (que nous n'irons pas checker) à 1 minute de là pour notre hébergement. DaddyDoud est colère, moi aussi, il appuie sur le champignon encore plus qu'avant ! Il est trop fort, ce Doud !!!

Concernant notre hébergement là-bas, nous étions logés comme suit: DaddyDoud, Cri & Noémie étaient hébergés chez l'immense (dans tous les sens du terme) Ivan ASHAUER, est-il encore nécessaire de le présenter à vous, figure mythique skimboardesque des années 1990 surtout (mais pas que), & shaper des boards LAGUNITIAN. Pour couronner le tout, c'est 1 peu beaucoup le père spirituel au DaddyDoud. Il les a donc hébergés avec Vivianna, sa compagne, & les enfants. Tout ce petit monde donc sur West street, à 1 minute au sud d'Aliso. Pour ma part, j'étais hébergé chez le non moins célèbre Aaron PELUSO, big boss d' E**** Skimboards, qui participe aussi à Skimonline.com & qui a des affaires importantes dans l'immobilier également. Bizness, bizness. Aaron P. habite 1 peu dans les hauteurs de Treasure Island, juste en face de l'océan, à 1 minute d'Aliso en remontant vers le nord. En bagnole, c'est rien, surtout avec Doud au volant de la meugleuse. Mais à pied, pour vous reconstituer la topographie du terrain, chez Aaron P., c'est en haut de la cuvette, Aliso est tout en bas, puis vous remontez de l'autre côté de la cuvette pour aller chez Ivan A. & Vivianna. 1 plaisir pour les pieds. Militaires aguerris, ok, ça peut le faire, fainéants ou avec une jambe de bois: faites du stop. Pour conclure sur l'hébergement, Aaron P. cohabite avec 1 certain David "Dave" LEVIN, ce qui devrait vous causer, reconnu également pour son travail & ses nuits blanches de boulot (photos, vidéos, montages etc...) sur son site web (Levinmedia.com). Pour exemple, "Bearded", c'est lui qui est derrière. Voilà pour les présentations. Trombinoscope, please !

Ivan A. & DaddyDoud:

Image

Aaron P.:

Image

"Dave" L.:

Image

Après ces qqs pics, je vous raconterais bien l'arrivée & la soirée chez Ivan A., hallucinante & dantesque au possible, mais voici venu pour moi le temps d'une pause bien méritée (la journée a été dure, au boulot !). La suite au prochain épisode...
Dernière édition par Guem's le Mar Mars 18, 2008 10:51 pm, édité 1 fois au total.
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Jeu Mars 20, 2008 10:30 pm

Suite & fin de la journée du Samedi...:

Nous repartons donc d'Aliso, ambiance vive allure avec la meugleuse (commence pas à psychoter, DaddyDoud, je reparle là bien évidemment de la Jeep, pas de Noémie), vers West street, chez Ivan A. & Vivianna pour nous poser. Arrivés à hauteur de la "Monterey street", adresse de leur habitation, DaddyDoud réalise 1 peu tardivement qu'il ne se souvient plus très bien du numéro exact de l'emplacement de la bicoque. Bravo, Doud, ça la fout bien. Heureusement que tu ne pointais pas ta gueule pour livrer des pizzas. Bon, faut trouver la soluce, là. "Heu ok, ok, j'ai le phone d'Ivan A., je l'appelle direct maintenant pour savoir où c'est !" déclare Doud après nous avoir fait faire 2 ou 3 fois le tour du pâté de maisons. Je commence à avoir de sérieux doutes sur les 4 précédentes venues du DaddyDoud sur Laguna. Ca sent l'escroquerie. Concernant mes doutes, ils ne feront que s'amplifier, surtout lorsque Doud & Cri m'affirment que le Ivan A., comme il est chez lui, avec sa compagne & ses mômes, il va être super gentil, tout sage, exemplaire, sobre comme 1 nouveau-né...J'y reviendrai par la suite...

Ca ne sera pas Ivan A. qui répondra au phone mais Vivianna. De loin, enfin, juste à côté, je l'entends rire, voire se foutre de la tronche du Doud. Bon, c'est pas grave, on s'en fout, Doud passe pour 1 ingrat mais maintenant au moins, on a le numéro. On y go, & alors là, mes canards...dans la rue, marchant en zigzag léger sur le côté, heureusement, LE Ivan A., pantacourt & chemise à carreaux, pas rasé depuis..., visiblement bien allumé. Ca commence fort l'histoire. Vous vous souvenez, qqs lignes + haut, lorsque je vous confiais mes doutes...bon, beh on est en plein dedans. DaddyDoud se gare, sort, hésite à rouler une pelle à Ivan A. mais se retient pour + tard, accolades, étreintes...c'est émouvant, certes, mais on aimerait bien nous aussi lui taper le bonjour à Ivan A., au minimum. Ca viendra. Ivan embrasse maintenant Cri, & la petite Noémie qui se demande tout de même où elle a bien pu débarquer. Une fois cela fait...Ivan jette 1 regard sur moi, me reconnaît (si je le dis, c'est parce que je ne l'avais vu qu'une seule fois en France lors des internationaux de Skim à Seignosse l'été 2007) & jette son dévolu sur moi. Il vient, on se fait 1 big "check" & je sens que la conversation va être dure, vu la dose d'alcool qu'il a du s'enquiller...

Ca tombe bien ! Enfin non, pas pour moi. Il fait 1 signe rapide à Doud & Cri, & décide de m'embarquer dans son énorme caisse/camion/pick-up/4x4, tout ça à la fois, pour 1 petit tour du quartier...YEEEAAAH me balance t'il, l'air sûr de lui. J'essaye de jouer le mec dans le coup. Pas rassuré, c'est dur de la jouer comme ça. Donc, j'embarque dans le monstre, il met le contact & la zic se met en route. Pas désagréable à l'oreille, je ne connaissais pas, mais pour vous le décrire, ce morceau était 1 bon mélange de rap avec de la new-jack. Vous y rajoutiez 1 peu de synthé puis voilà. Justement, Ivan A. il aime bien ce petit sample de synthé. Il me colle sa tête à 5 cms de la mienne, me regarde avec 1 gros sourire, bave à moitié, & m'imite ce sample. Putain, l'horreur. Entre son haleine & ses fausses notes...Je préfère largement l'original. Il est à fond, Ivan A. Il démarre enfin son véhicule, & me dit 1 truc incompréhensible du style "on va faire 1 tour mec". Je ne suis pas rassuré du tout du tout, je me remémore donc mes cours militaires où l'on nous apprenait à s'extirper d'1 véhicule en marche. Juste au cas où. Il va au bout de la rue, tourne à gauche puis continue.

Niveau conversation, je lui tape une causette d'1 bon anglais comme quoi je suis ravi d'être là, que c'est ma tou-toute première fois, que j'en ai fait des nuits blanches & des draps bien tâchés. Je comprends vite qu'il pige quedalle (pas grave Guem's, c'est l'alcool, ça te change radicalement 1 homme, tu sais ce que c'est...) & qu'à la limite, ma tchatche, il s'en branle complet, l'important, c'est d'être bourré. De suite, j'appréhende la soirée. On continue, il monte le son de la zic, & me rejoue le synthé. Pas cool. Après qqs minutes de ce périple, nous revenons chez lui. Il se gare, après s'y être repris à 4 fois, puis on rentre non pas chez lui, ce qui aurait été l'équivalence de la bonne sortie de secours, mais dans son garage ! Il me montre qqs boards, me parle de trucs complètement débiles dont j'ai tout le mal du monde à comprendre ce qu'il en est. Mais promis, je fais bonne figure. Puis ces Américains, ils ont le sens du pratique. Inconcevable de ne pas avoir de frigo dans 1 garage. J'en suis quitte pour me faire offrir une bière, de force. Bon. Buvons. Nous rejoignons (enfin !) les autres dans la maison. Je fais donc la connaissance de Vivianna, charmante & super accueillante. Gentille comme tout. Tu te sens comme chez toi, & avec Ivan A. c'est pareil...disons qu'elle s'y prend différemment !!!

Mais, surprise générale, y'a gavé d'ambiance dans cette baraque là. C'est vrai, on est cons nous, c'est Samedi aussi. Les Californiens sortent bcp le Jeudi soir (on en fera la folle expérience...!!!), 1 peu le Vendredi soir, mais le Samedi, ils reçoivent. Bonne pioche. Y'a 1 espèce de bordel !!! Ca bouffe, ça picole, ça rit & ça s'éclate, musique à donf, du monde partout, la console de jeu & l'écran plasma qui va bien, ça le fait. Sauf pour nos oreilles fragilisées par cette longue journée. On fera avec. Présents, entre autres: Bill BRYAN (chantant à tue-tête, éclaté, défoncé, loin d'être l'exemple auquel on pourrait s'attendre pour 1 champion & père), son fils Coby (que j'ai senti comme fragile émotionnellement...), Jesse WESTGAARD (skimboarder pro chez E****, mec cool), Mike MORRISSEY (surfer qui déchire, bien sympa en +), des kids jouant de la guitare, de la basse & de la batterie sur le game qui fait fureur en ce moment, à savoir "Rock band" sur la PS3...& la nouvelle compagne de Bill B., petite bimbo brune avec 1 sourire charmeur mais pas trompeur, en cloque ! Va falloir assumer après, Beaker...

J'ai pris peu de pics, j'en mettrai certaines + tard ici, car nous avons revu tout ce petit monde à +sieurs reprises lors de notre séjour, mais vous avez bien là le tableau de la soirée. Fallait supporter ! Mais bon, l'ambiance est bonne & accueillante encore une fois. Ne nous plaignons pas. Aaron P. était invité à 1 dîner, ce soir, donc j'attendrai patiemment qu'il vienne me chercher pour m'emmener chez lui. La soirée continue, & on se met à grailler nous aussi. Notre fatigue accumulée de ces quasi "2 journées en une" commence à se faire atrocemment ressentir. Il est 18h & des clopinettes. On baille. Beaker me propose gentiment de m'héberger dans sa baraque, vu qu'il se barre ailleurs avec sa bimbo, le temps qu'il faudra avant que je ne rejoigne chez Aaron P. Je refuse tout aussi gentiment & patiente jusqu'à son arrivée, imminente d'après le sms que vient de recevoir DaddyDoud. Ouf. Après une bonne 1/2 heure, voilà Aaron P. Yes !!! Il papote 1 peu avec Beaker, Jesse, Mike, & Ivan A. Après ces qqs échanges, je dis bye bye ev'rybody & je repars avec lui. Il est excellent, ce Aaron P. Le contact passe de suite (je lui avais trop peu parlé lors de sa venue en Septembre avec les E**** boyz), on papote bien, il m'écoute attentivement & me répond cash que tout ce que je lui dis & explique, il le comprend aisément, & que mon langage est bon. Ca me rassure, mine de rien, car quand on sait que l'on va passer 15 jours ensemble chez lui...On arrive à sa baraque, il est 20h, je suis naze de chez naze. Il me montre ma piaule (dans laquelle a dormi dernièrement 1 mec d'E****, je me surprends à bander, c'est ça l'esprit d'équipe lol), on tchatche rapidos puis c'est "Have a good night and see ya tomorrow" qui conclue 1 Samedi chargé par la force des choses. Il est 20h30, je mâte ma montre, je suis au pieu & je vais enfin m'endormir tranquille !!! C'est parti pour la nuit. Yeah baby.

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Sam Mars 29, 2008 8:45 pm

Dimanche 24 Février 2008:

07h45. GOOD MORNING AMERICA !!! GOOD MORNING CALIFORNIA !!! GOOD MORNING ALISO !!! J'ouvre 1 oeil, mais le mauvais, car je ne prends pas encore le temps d'observer le temps qu'il fait dehors. Grave erreur. Néanmoins, la nuit fut bonne & réparatrice de la longue, très longue journée de la veille. Je me lève, vêtu de mon pyjashort Marsupilami (rigolez pas ok, il est gavé beau & c'est 1 cadeau de ma femme !). Direction les toilettes. 1er constat, chez le père Aaron P. c'est très "propret". Ambiance carrelage blanc, petit tapis marron clair, douche moderne stylée avec pare-douche aux bordures dorées, joli lavabo tout blanc tout propre, je me demande si je vais me raser durant le séjour, WC anti-poils pubiens...La classe, quoi ! Je fais mon pipi matinal, la chasse d'eau du 22ème siècle fait le reste & je retourne dans ma piaule. Une vision d'horreur me parvient, vision que je pensais inimaginable ici: à travers les vitres...il pleut. Ouais, ça flotte. Fait ch...D'1 coup, l'envie d'aller checker Aliso se fait lointaine. Ca commence bien. Bon, beh je vais défaire & ranger mes bagages. On se console comme on peut. Courage.

Organisé comme je le suis habituellement, cette occupation par défaut ne me prendra qu'1 petit 1/4 d'heure. Mes fringues sont pliés "au carré" sur le lit supérieur, les quelques biscuits survivants au voyage sont à portée de main, la trousse de toilette camouflage est en place sur le joli lavabo des toilettes, la housse skim camouflage également est au pied du lit, prête à partir en cas de guerre. Euh non, en cas de session. C'est tout ce camouflage & ce climat pourri qui me fait raconter des conneries. Désolé. Je tourne en rond, vite fait. Je décide d'aller faire 1 tour pour me familiariser avec les lieux. C'est hyper classe. Comme les gogues, c'est propre. Moquette, tapis, parquet en bois haute classe super bien fini, comme les placards en toutes sortes, casseroles pendues au plafond, broyeur surpuissant, écran plasma 1500 pouces, attirail de couteaux prêts à en découdre avec de la barbac'...Bref, le truc fonctionnel & bien équipé...Rien à redire. Je pense être seul dans la demeure, étant donné que l'énorme véhicule d'Aaron P. n'est plus garé là. Pas 1 bruit. Je retourne dans ma piaule & cogite grave. Va falloir tuer l' temps...

Ma chambre:

Image

Soudainement, Dave rentre dans la baraque, me lance 1 "Hello" à pleine voix, me demande si ça va. Ils ont une de ces patates, les Californiens, même quand il flotte...On devrait prendre exemple. Je lui réponds que ouais, ça peut aller mais ça saoule qu'il pleuve. Normal. Il comprend. Pour me réconforter &/ou me réchauffer, il me propose d'aller au Store (Grande surface, si vous préférez) histoire de prendre 1 café, & d'aller checker tout de même les spots en désespoir de cause. J'accepte volontiers son invitation. 1 brin de toilette, je m'habille rapidos (ce qui veut dire que je ne prendrai pas encore le temps de profiter de cette salle de bains & de cette luxueuse douche), & vu les conditions, je m'oblige à enfiler mon coupe-vent imperméable, autant vous dire que j'ai les boules de chez boules. Mais c'est bien, d'être prévoyant. Prévoir de porter en Californie ce qu'il était prévu de porter à Paris...vous avez l' tableau.

On sort, & là encore, ça rigole pas, Dave m'embarque dans sa BMW série ?!? mais dont la couleur, le gabarit, la taille des pneus & l'intérieur me font penser que ça n'est peut être pas 1 tendre du volant. La BM dans toute sa splendeur. On embarque, direction le Store à 1 minute de là, juste en bas. On se gare. On va prendre ce fameux café (qui était bon, encore une fois, ça console) & je surprends le Dave en bonne discussion avec la serveuse. Sympa, en + il a trop raison, elle est charmante & bien gaulée. Ses affaires avancent. Cool. On se décide à rentrer, j'ai envie de prendre ma douche. On arrive, & le temps ne s'arrange pas. C'est tip-top. Je me décide. Je vais me doucher. Attention au réglage de l'eau chaude: c'est très sensible. J'en suis quitte pour me cramer la gueule & le reste aussi. Enervé, Guem's ? Jamais. Je m'habille, & une fois revêtue la tenue de combat, on repart checker les spots. En 1er: Aliso. Formidable. Encore + pourri que la veille. & comme il a plu, Dave me rappelle que toutes les saloperies de bactéries des collines avoisinantes se sont déversées dans l'océan, il est donc déconseillé de se taper des sessions pendant 2 bonnes journées après. Là, Guem's, il est content, ravi enchanté. Je suis maudit, & les copains aussi.

La BM à Dave &, en fond, le véhicule d'Aaron P.:

Image

On bouge vers West Street, super mais alors super beau. Mais en vidéo seulement. Pour l'instant, ça donne pas + envie: vent & ciel gris. Du haut des marches, on voit quelques "vagues" déferler. Bof. Une bagnole arrive, en sortent 3 gonzs, dont Hunter POLLER & sa super dégaine. Pantalon noir extra-large rentré dans des bottines en daim clair, ça fracasse tout mes amis. Passons, parce qu'en dehors de ça, il est super sympa, papote bien avec Dave & moi & me souhaite la bienvenue ici. Tout le monde n'en fera pas forcemment autant par la suite. On repart de West puis retour à la bicoque. Dave me sent dépité (il s'est occupé de moi comme 1 chef, bel état d'esprit à souligner), il me propose alors de mater quelques rushs de sessions passées sur l'1 des 2 PC. Je peux d'ores & déjà vous dire, chers membres du Fo', que les prochaines vidéos Ricaines vont déboiter sévère de chez sévère !!! De la bonne vague, des tricks de ouf, des kamikazes, de l'ambiance, y'a tellement à dire que bon...nos lecteurs DVD devraient bien tourner à l'avenir. A propos, il me tarde de mater "DAYZ"...

La porte s'ouvre & voilà Aaron P. qui rentre. Yeah ! On discute, on rigole, on échange des points de vue & je me dis déjà que le côté humain & relationnel de ce trip, à défaut de session(s), est d'un apport indéniable. Vraiment bien. Nous repartons Aaron & moi direction la maison d' Ivan A. & Vivianna afin de retrouver DaddyDoud, Cri, Noémie & toute la compagnie. On y arrive, Hello !, puis comme le temps s'arrange enfin, Doud, Cri & moi on se motive pour aller voir West Street, avec le matos, même ! Lorsque nous y sommes, après 5 minutes de marche & de descente des fameuses marches du spot, le temps est +tôt ensoleillé, peu de vent, mais alors...Que c'est fat !!! Que c'est gras !!! Que ça pète loin, surtout...1 indice, tout d'abord: y'a personne à l'eau. Je les comprends tous. Perso', je pose toutes mes affaires & reste conscient qu'il n'y aura point session. Sauf DaddyDoud l'inconscient, qui se fera 1 peu chier durant ces 10 trop longues minutes où il n'a guère pu trop lutter contre les caprices d'une houle en colère. Bon, il a osé y aller...mais il faut reconnaitre qu'il est taillé pour ! Même les bactéries & autres saloperies ont eu peur de lui, aussi. Il revient vers nous, se change & nous retournons chez Ivan A., frustrés quand même.

On picole une ou 2 binouzes, on déconne, mais on devra patienter pour de la bonne session. Tant pis. La soirée arrive & Aaron passe me récupérer, tranquillement. Arrivés chez lui, en guise de remerciement pour son accueil chaleureux, je lui offre les quelques cadeaux qu'on avait prévus. Des cannelés Bordelais, qui n'ont pas trop souffert du voyage, du bon vin rouge dont DaddyDoud s'était chargé, & 2-3 trucs du genre spécialités gastronomiques bien Françaises. Il a bien apprécié, surtout les cannelés qu'il s'est empressé de goûter avec Dave. Cool.

La journée n'a pas spécialement été chargée, comme vous pouvez le constater, mais nerveusement je me sens fébrile ! Pourtant, & j'espère que vous suivez bien, pas de meugleuse aujourd'hui...Le manque de session commence à me jouer de sales tours. Il est 21h15. Bonsoir Aaron, Bonsoir Dave, je vais me piauter. Au lit, le Guem's. 1 dernier coup d'oeil à l'album photos que j'avais emporté pour tenir le coup sans les miens, & je m'endors, calmé !

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Mar Mai 13, 2008 3:53 pm

Lundi 25 Février 2008:

07h00. Réveil. Ma nuit a été bof-bof. J'émerge doucement, m'étire & me lève. Super, ce matin il fait beau. 1 grand ciel bleu type Méditerranéen, aucun nuage à l'horizon & le soleil qui risque de nous faire profiter de ses + jolis rayons. Ca me met bien la motiv', tout ça. Personne n'est encore levé dans la bicoque. Je me décide donc à me brosser les dents, enfiler mon pantacourt & mes baskets puis départ vers Aliso pour 1 petit footing matinal. Je ferme doucement la porte, & contemple la vue du haut de chez Aaron P. Magnifique. Le gazon, les fleurs & les palmiers devant, les baraques après, & l'océan au fond. Je pars & commence à courir. Je descends le quartier, pentu, & passe par Treasure Island checker les conditions. Malheureusement, ça ne le fait toujours pas. Par contre la vue, encore une fois, est magnifique. Je continue à courir direction Aliso, croise 2-3 bimbos dont les bons nibards tiennent beaucoup mieux en place que les miens lors de la Skimgirls Travestos fest, c'est cool, on se salue, on oublie puis j'arrive sur place. Aliso non + ne fonctionne pas ce matin. C'est pleine marée basse, aussi, il me semble...Bon, ok, retour chez Aaron P. Là, j'en chie 1 max car à l'aller, je descendais toutes les pentes, mais au retour, je vais devoir me farcir toutes les montées. J'hésite 1 instant à tenter l'auto-stop, mais c'est contre mes principes moraux de l'effort physique. "Tu l'as voulu, t'assumes" me résonne le vieil adage au fond de mon cerveau. Bon allez Guem's, serre les dents...& je me cogne le pénible footing de retour à la baraque.

Il est 08h15. Je suis mort. Ou presque. 1 clin d'oeil à mes BDB favoris, Aaron P. m'aurait vu dans cet état là, il m'aurait peut-être emmené aux urgences du "South Medical Center of Laguna" me faire revigorer par ces braves infirmières Californiennes. Putain de topographie ! Je rentre, dévalise le frigo Américain de toute sa flotte & ses cubes de glace, largue 1 rot, de toutes manières, il ne réveillera personne. Il est temps de prendre une bonne douche, je ne connais pas encore la suite du programme: pas de news des autres Frenchies. Je me lave, commence à reprendre goût à la vie, m'habille & effectue mon brin de rangement journalier. A 08h45, DaddyDoud se pointe, me récupère & nous repartons chez Ivan A. Au programme aujourd'hui, donc:
"La visite du Parc animalier & floral de San Diego". Cool. On arrive chez Ivan A. Putain, quelle classe aujourd'hui, ce Ivan !!! Tout frais, reposé, sorti de la douche lui aussi, rasé de près & sentant l'après-rasage à pleins tubes, 1 autre homme, je vous dis. Ca l' fait. Après avoir effectué quelques courses de bouffe vite fait au store, nous chargons & partons (Ivan A. & la petite Naomi, Doud, Cri, Noémie & moi) à 10h15 direction San Diego. C'est parti mon kiki !

Il y en aura approximativement pour 1 bonne heure de trajet jusqu'au parc. La route se passe bien. Noémie dort 1 peu, Cri la contemple, DaddyDoud fait mumuse avec sa boîte de vitesses favorite & moi, je fais mumuse de voir comment Doud fait mumuse lui aussi. Entre cons, on se comprend ! Pendant le trajet, à une petite pause, Doud se fera prêter 1 phone mobile par Ivan A. pour toute la durée de notre séjour. Il est grand, il est beau, il est bon, cet Ivan là.
11h30, nous arrivons sur place, au "San Diego wildlife park". On se gare. Il fait super beau & 1 peu chaud aussi. Alors dès qu'on passe le nez dehors, nous sommes accueillis par 1 léger parfum de fleurs & de plantes à leur apogée, c'est super. Jusqu'à ce que DaddyDoud, lassé par ce trop joli spectacle, se décide à larguer une bonne caisse comme il sait si bien les faire. Bon, c'est gâché. D'1 coup d'1 seul, le parfum n'est radicalement plus le même. Photo sur le parking, mine de rien:

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Au fait, j'allais oublier, DaddyDoud vous passe 1 bonjour bien chaleureux:

Image
Image

Nous finissons de décharger les voitures, puis nous dirigeons vers les caisses d'entrée. On raque, +tôt cher (+ ou - 40 $ je crois bien) mais le spectacle & la journée proposée seront largement à la hauteur. Alors nous aurions eu tort, en tant que bons Français qui se respectent, de râler comme d'habitude !
Nous rentrons dans le parc proprement dit, & zig-zaguons dans les différentes allées. Le spectacle, la faune & la flore sont saisissants. Merci la vie. Exemples parmi d'autres:

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

1 apercu de l'immensité du parc:

Image
Image

Image
Image

De la flore, encore:

Image
Image

Ivan A. prend la pose, prêt à en découdre avec les gorilles du coin:

Image
Image

Le coin aménagé pour les lions, ambiance "Allô Houston nous n'avons plus de nouvelles du conducteur du Rancho blanc...":

Image
Image

Image
Image

Tranquilles, pépères...:

Image
Image

Mais putain, on est où ?!?

Image
Image

En continuant notre bonne marche dépaysante, nous arrivons à l'embarquement pour le "Safari" à bord d' 1 convoi jaune, sur roues, embarquement à point nommé:

Image
Image

Image
Image

Ce safari nous fera effectuer le tour quasi complet du parc, avec les commentaires de la conductrice, & à petite allure, ce qui nous permettra de prendre encore des pics:

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Ce safari fort sympathique touche à sa fin, nous débarquons afin de continuer la visite à pieds. Le temps est toujours super agréable en cet après-midi. Photos, toujours:

Image
Image

Image
Image

Quelques canards dont on a rien à carrer, y'en a tout 1 stock chez le père à Doud du côté de Siouville:

Image
Image

Image
Image

Doud refile son string sali de ce W.E. à celui ou celle qui devinera ce qu'est ce merdier ?!?:

Image
Image

Faune & flore, la suite:

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Il est maintenant 15h15, & notre ballade touche à sa fin elle aussi. On en a eu plein les mirettes. Beau spectacle de la nature. Nous ressortons donc du parc, direction le parking, on charge & hop, retour sur Laguna. Durant le trajet, nous faisons la bonne pause bouffe qui s'impose car nos ventres crient famine. Nous commandons de délicieux sandwiches sur mesure chez "Subway", je bouffe comme 1 gorêt, ça le fait. Nous repartons. En arrivant sur Laguna, on passe checker Aliso, + par réflexe que par intention d'aller à l'eau, cause perdue. Bof-bof encore, Aliso. DaddyDoud, Cri & Noémie repartent avec la Jeep chez Ivan A. car moi je voulais quand même checker également West Street. Toujours motivé, le Guem's. Bon, ok, cause perdue également. Ca commence à grave me saoûler, ce trip sans conditions...Allô, la Med', vous avez quoi chez vous ?!? Je rejoins les Frenchies chez Ivan A. Doud prend des news de Muchu (Matthieu THIBAUD, pour les non-connaisseurs) qui est chez lui, à 15 mns de bagnole d'ici au Nord-Est de Laguna Beach. Nous décidons d'y aller, presto. C'est parti. Nous repassons après devant l'atelier Vic' Skim, pour lequel Muchu nous confiera qu'il ne met que quelques minutes en vélo de chez lui pour se rendre au taf. A bicycleeeeeeeteuuu...Cool, l' American way of life, encore une fois. Nous arrivons chez Muchu. DaddyDoud, avec toute la discrétion que nous lui connaissons tous & toutes, tambourinne à la porte comme 1 barge, gueule, traite notre Muchu de tous les noms, hésite limite à montrer son zob par la fenêtre...Du grand Doud des grands jours, quoi ! Muchu ouvre enfin sa porte & la résidence peut retrouver son calme. Aux dernières nouvelles, 1 connard de voisin pas compréhensif du tout aurait déposé son sac d'ordures puantes devant sa porte, au Muchu, en guise de remerciement pour cet échange de quolibets d'1 autre monde.

Que vous dire concernant Muchu ?!? Que notre petit Frenchie va bien, il a la côte mais reste fidèle comme tout, bosse bien à l'atelier, Papa Tex H. est content de son investissement sur 18 mois voire +, il fracasse régulièrement du côté d' Aliso...Une vie de merde, quoi. Salaud. Muchu nous montre son dernier shape Vic qu'il s'est fait lui-même, bien, & refile sa nouvelle board à Cri. Jaune canari, c'est super, Cri. On s'installe, on papote, on rigole...1 bon moment tous ensemble. L'heure tourne, il se fait tard pour la bouffe de Noémie, donc on se rentre sur Laguna. Doud me dépose au passage chez Aaron P. puis repart chez Ivan A., à demain everybody...

Arrivé chez Aaron P., il n'y a personne. Stupéfaction. Mais où sont ils encore les 2 gaillards ?!? Beh ils arrivent 5 mns après moi & on se raconte nos journées. La notre comme la leur ont été bien remplies...Aaron P. me fait comprendre qu'il a pas mal de taf & de commandes à suivre à l'atelier, c'est +tôt bon signe ça...Je verrai + tard de mes propres yeux qu'il ne déconnait pas du tout ! Dave, quant à lui, a bossé comme 1 malade toute la journée sur des montages vidéos qui vous régaleront bientôt devant vos écrans...
Bref, on papote encore, on rigole puis je finis par aller me coucher, fatigué par la marche & l'éprouvant footing de la matinée. Au lit, hop, & je m'endors vers 1 Mardi EXPLOSIF !!!
Enfin...

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Mer Mai 14, 2008 4:00 pm

Mardi 26 Février 2008:

Réveil (naturel, encore) à 06h30. Je pète la forme ce matin ! Grave. Serait-ce 1 signe annonciateur de quelque chose ?!? Par précaution, je préfère ne pas me réjouir trop vite. Mais bon, c'est 1 fait, la motiv' & surtout la patate sont là dès ce matin. Le temps est identique à la veille en +, ça promet. Parfait ! Je m'étire encore rapidos, debout, garde à vous, rangement des affaires, 1 brin de toilette, tenue réglementaire du plagiste, je réalise quelques photos souvenirs d' intérieur de la maison que je ne dévoilerai pas ici par respect de la vie privée d' Aaron P., je prends mon porte monnaie pour acheter 2-3 trucs à grailler, constate qu'il n'y a encore pas âme qui vive in da house, & pars au Store. Par précaution encore, & afin de ne pas me ruiner physiquement comme la veille, je n'irai pas en footing. Par contre, l'envie me reprend de descendre sur Treasure Island, moyennant 5 mns de marche en +, pour rechecker les spots. Je marche donc tranquillement dans la rue direction le spot le + proche, les petites courses à 2 balles ça sera pour après. Je traverse la route, descends, aperçois la houle espacée par séries, au loin, normal, elle était là aussi la veille...plus je m'approche du spot, & plus évidemment je vois les conditions au shorebreak. C'est bon, j'y suis, je le surplombe légèrement, je peux mater...& en tire une rapide conclusion:

PUTAIN ENCULE CA Y EST, ENFIN...CA VA LE FAIRE !!! TROP BON !!! YEEESSSSS !!!

Ca, c'est ce qu'on pourrait judicieusement appeller une conclusion avec une réaction primaire. Mais allez donc là-bas pour glander 2 jours 1/2 avant de pouvoir vous foutre à l'eau, vous verrez. Je m'explique donc sur ce que je vois. L'océan, turquoise vif ce jour là, est propre & clair. La houle 1 peu lointaine & espacée se reforme vers le bord par moments pour nous donner 1 petit mètre quasi glassy, presque parfait. Le vent est presque nul de chez nul. Le soleil crame. La marée semble être encore 1 poil trop basse, d'ici 1 h voire 2 ça devrait trop le faire. Coup d'oeil sur Aliso, la même chose ! Voilà, pour résumer, today ça sera GAVADE !!! Je contemple une dernière fois l'arène afin de m'auto-persuader que je ne rêve point, c'est bon, je peux faire demi-tour direction le Store. Je cours (beh ouais, c'est la vie, excité du bulot comme je l'étais), manque de me faire écraser en retraversant cette fichue route, passe au Store acheter le minimum vital (eau + pain muffin's + choco noisettes), grille un djeun à la caisse, explique à la caissière que c'est une question de vie ou de mort & qu'ils n'ont pas à se plaindre d' 1 touriste comme moi comparativement au voyageur Ben Laden. Elle m'a semblé approuvé. Je repars du Store direction chez Aaron P. pour chercher tout mon matos.

Je marche rapidement, arrive & rentre dans la baraque. Je pose mon merdier, récupère ma housse, fais mon sac de session & c'est parti Alphonse. Juste à côté de la porte d'entrée, je vois au dernier moment 1 mot posé & écrit de la main de DaddyDoud disant: "Guem's on est posés à West Street ça va le faire bientôt. Rejoins nous là-bas !". Tu m'étonnes John que je vais vous y rejoindre à West Street !!! Je claque la porte (désolé Aaron c'est vraiment pour une bonne cause) & trace à pieds (encore...) direction West Street. La cadence se fait rapide mais c'est bon. Le goudron chauffe quand même grave sous mes tongs. Après 25 bonnes minutes de marche (en passant par les plages pour tout checker, on n'est jamais trop pointilleux) je vois que ça rentre de partout. C'est assez irrégulier par séries ok mais ça rentre de partout. Maintenant, il va falloir assurer la suite du séjour...J'arrive enfin à West Street & aperçois Doud, Cri & Noémie, étrangement seuls pour l'instant. Ils sont tellement blazés de leurs spots parfaits ces Ricains qu'ils ne se cassent pas trop le boule à s'imposer 1 réveil matin. Bon. Assez parlé pour l'instant, des photos now (même si elles ne s'avèrent pas toutes parfaites...):

Vue sur le spot de West Street:

Image
Image

La vue est également sympa, derrière nous...

Image
Image

Vue sur le spot de Camel Beach, juste à côté, à droite (photo prise hors série, sorry):

Image
Image

Cri surveille attentivement Noémie:

Image
Image

DaddyDoud lui ne perd pas son temps, comme d'hab':

Image
Image

Petit swell, pour l'instant...

Image
Image

Le side de West Street se met progressivement en place:

Image
Image

Camel Beach, vue rapprochée:

Image
Image

West Street, encore:

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Comparez 1 peu les tailles...Ca commence à bien se passer:

Image
Image

Image
Image

Nostalgique de Siouville, le Doud ?!?

Image
Image

Baraques pas dégueu' en haut du spot:

Image
Image

Cri, comment te le dire...t'es grave à la bourre:

Image
Image

West Street ou le paradis océanique:

Image
Image

Cri, petit front à West:

Image
Image

En back cette fois-ci:

Image
Image

Image
Image

Spectacle de la nature: 3 dauphins naviguant très près du bord !

Image
Image

Idem:

Image
Image

Vous l'admettrez volontiers, c'est assez réjouissant, tout ça. Beaucoup + que le fait de constater que mes piles d' A.P.N. sont mortes, y'a + rien à en tirer, & comble de l'atrocité je n'en ai point de rechange. Bordel de m...Je le regretterai encore davantage par la suite de cette journée de folie. Par la force des choses donc, mais surtout par envie car il en est grand temps, je rejoins Doud & Cri à la flotte pendant que Noémie dort tranquille dans sa poussette 5 étoiles. Nous sommes tous les 3 sans intégrales mais shortys manches longues en plein Février, l'air est chaud, le contraste se fait plutôt avec l'eau relativement fraîche. On s'y fait bien. Pendant la session, Doud se fait plaiz', Cri & moi aussi, même si je retravaille pas mal ma montée & mes appuis car la pente & les conditions nécessitent une bonne adaptation. Mais dans l'ensemble, ça va. Le side marche mais ne fonctionnera pas encore à sa perfection, il se réservera pour l' aprèm'. Nous sommes à l'eau depuis 30 minutes. Au loin, venant par Camel Beach, une silhouette, unique, cheveux foncés aux épaules, lunettes de soleil & chapeau reconnu...de fringues E**** vêtu...Yes, yes, yes...voilà Monsieur Paulo PRIETTO qui nous fait l'honneur de sa visite sur "son" spot. Il arrive, nonchalant, nous salue bien, s'installe avec nous puis papote, tranquille. Vraiment 1 mec à part, ce Paulo. Sympa, ouvert...durant tout notre séjour.

Mais je suis étonné. A la base, je m'étais renseigné avec Aaron P., Paulo P. devait être absent pour se rendre en Argentine &/ou au Chili pour 1 Skim trip, mais pas seulement. En discutant avec l'intéressé, en fait, sa chérie avait perdu son passeport donc impossible de transiter. Quel comble de malchance mon Paulito, tu es condamné à rester ici, sur Laguna, c'est vraiment dégueulasse. Condamné à rester à la mecque du Skimboard...c'est pas d' bol. T'as sûrement dû la pourrir, ta belette ! Bon. Il mate notre session puis se change. Mon coeur bat la chamade, Paulo P. va se mettre à l'eau avec nous à West Street ! Seul bémol, je n'ai certes plus de piles pour l' A.P.N., mais Doud & Cri n'ont pas pensé eux non plus à apporter la caméra...bon. Paulo observe le side, puis sans crier gare, part sur une mousse latérale qui le mènera à la jonction. Je vous décris les choses car moi, j'ai halluciné pour 1 gonz même pas échauffé. Comme nous l'avions observé lors de sa venue en France avec les E**** boyz, il court bien, ne possède pas la montée rapide mais sa propre montée, élancée & travaillée. Donc Paulo trace sur la plage, monte sur sa board hyper rapide, pompe sur la mousse qui grandit au fur & à mesure, prend la jonction, tranquille (1 bon mètre facile) ride la vague puis finit par nous balancer 1 shov-it 360 de la moitié de sa hauteur. Of course, il replaque nickel, rien à redire ou à revoir, finit encore de glisser & envoie 1 dernier varial juste avant de sortir de l'eau. Bon, ok, Paulo. Surtout, ne change rien. Aux chiottes les passeports, aussi ! Tu veux pas nous refaire la même ?!?

Paulo P. ne nous fera que des tricks de ce style dans 1 West Street fort sympathique. Pas de déchets, le concernant. Trop bien. Gravé dans ma tronche. D'en haut du spot, d'autres silhouettes reconnaissables observent les conditions générales...Nous reconnaissons Mo' (Morgan JUST), Steve LERUM. Allez, venez, vous êtes ici comme chez vous, y'a de la place pour tout le monde, nous ne sommes pas difficiles nous les Français. Ils débarquent, on se salue, Doud est content, ils se changent à leur tour. Direction la flotte. Ombre au tableau: Mo' est encore blessé au genou. Foutu genou. Il ne pourra donc pas exploiter toutes ses capacités le Mo'. Le spectacle en sera réduit d'autant...Steve, lui, se fait plaiz'. Noémie se réveille, DaddyDoud & Cri se rentrent donc chez Ivan A. pour se poser aussi. Moi, vu les conditions & le people à l'eau, je reste. Je ne craindrai ni la faim, ni la soif, ni le froid. Je ne bougerai pas des spots ! Paulo P. & friends quittent le spot à leur tour, une petite heure à l'eau leur suffisent. Faut pas se fatiguer non plus, les spots sont partis pour marcher 1 long moment. A+ les gars...

Je reste donc à profiter de West Street seul mais pas longtemps: 15 mns après, c'est la "young" ou "very young generation" qui se ramène. Ils ne payent pas de mine, ces kids, mais qu'est ce qu'ils envoient comme steack !!! Woody HARRIS est dans la place, avec Patrick CALABRESE, Sammy STINNETT (le + impressionnant de tous, assurément) & quelques camarades de Ken "bac à sable" dont je ne connais pas les noms. Ils sont tous changés en 2 temps 3 mouvements, & c'est parti pour taper ton tube. Ils ne feront que ça, d'ailleurs: course, montée, mousse du side, jonction, ride & wrap le + souvent. Sans compter toutes les saloperies qu'ils te mettent dedans, à caler du shov-it & du reverse en veux tu couillon en voilà (mais en moins fat que Paulo P.). Notre trip a réellement débuté depuis ce matin...

Je contemple, mais au bout d'1 moment j'ai re-envie de me gaver moi aussi ! Dans 1 moindre niveau, certes, mais l'envie est carrément là. Je me décale sur Camel Beach, bien à droite, Dan Mc MILLAN accompagné de 2 gonzs typés Sud-Américains tapent de bons rollers sur du 1 mètre, encore. J'ai donc délaissé le side de West, où je n'étais pas toujours à l'aise, pour retrouver une bonne vague + de face, qui me convient beaucoup mieux. A chacun son style. Je papote vite fait avec les mecs, ils trouvent chouette que les Frenchies débarquent toujours ici, & on se lance. Ils ont du apprécier ma 1ère vague tout autant que moi. Ni loin, ni proche. Ni fat ni petite. Juste creusant comme il faut. Je cours donc bien vite, monte après mes 4 pas réglementaires dont j'ai le fameux secret, avec la pente c'est no soucy: la vitesse est assurée, même pas besoin de désaxer, j'arrive sur la vague, tape mon roller, avec une gerbe s'il vous plaît & j'arrive, sans en être le spécialiste, à me caler dans le tubard qui déroule. Putain, c'était bon, ça !!! Nous aurons presque tous l'occasion de le refaire par la suite, & ce pendant 2 bonnes heures !!! Imaginez le rêve. Je repapote avec Dan M.: aaah, les charmes de la côte Aquitaine...peut-être viendra t'il 1 jour, allez savoir. Soudain, derrière nous, des affaires sont jetées sur le sable, en vrac avec 1 bruit sourd. 1 skim Vic', 1 boardshort bleu, encore 1 gonz' avec des lunettes...devinez qui c'est ?!?

(Remarque hors report: bravo à Tom qui reste le seul à avoir bien percuté !)

...Eh ouais !!! Bill "Beaker" BRYAN est là, dans la place !!! Ca devrait le faire, ça aussi, en théorie ! Beaker juste derrière moi, à Camel Beach, sous 1 soleil de plomb & avec de bonnes conditions générales. Que demande le peuple ?!? A voir du spectacle. Ca va venir. Patience, Guem's. Ne commence pas déjà à vouloir lui redemander 1 autographe, l'autre soir il était torché / cramé / carpette & là il va taper la session. Que dis-je, il va la survoler la session avec une vague, une seule...Beaker se change donc, ambiance boardshort seul, bleu comme sa toute dernière board. Un O.S.N.I. "Objet Skimmable Non Identifié". Vous allez voir ce que vous allez voir. Ca va pas être de la bonne vidéo, les tapettes, ça va être du vécu. Il se pointe vers nous, papote vite fait avec Dan Mc MILLAN, me salue, me baragouine 1 truc sur la dernière soirée chez Ivan A. (putain il m'a reconnu alors que Samedi il avait 15 grammes dans chaque bras !!!) & se met légèrement à l'écart. Mef' les gens, Beaker sur une session, c'est en quelque sorte le sheriff qui s'impose de lui-même sans avoir à le faire ressentir. Pour vous la faire simple, il est arrivé, tant qu'il n'est pas parti sur sa 1ère vague, personne ne partira avant. Il n'est pas méchant, loin de là, mais il impose le respect. Comme ça se mate très volontiers...

Je vais là encore vous décrire la scène du mieux possible, 1 peu comme pour Paulo P. le matin. Beaker est donc quelques mètres à notre droite, seul. Il scrute les séries. Au bout de 3 minutes (bien évidemment, pas besoin d'échauffement, c'est la continuité de sa session qui a débuté il y a 33 ans), il a 1 déclic. Le bon. il déterre sa board ensablée au nose, prend 1 peu de recul, fixe l'océan puis...part. Go Go Go ! Déjà, il court supra vite, je peux dire que de tous les riders vus durant notre trip, c'est celui qui remporte la palme de la course. 1er point. Une longue & rapide course, donc, & va effectuer la montée rapide la + parfaite que je connaisse. C'est 1 posé naturel, très rapide, sans défaut, les pieds sont placés à la perfection, pas de retouches...2ème point. Avec tout ça, je peux vous affirmer qu'il en a de la vitesse ce con. Enorme. D'ailleurs c'est pas compliqué, une fois sur sa board, il est tellement fast qu'il ne pompe même pas. Trop vu, comme technique. Lui, Beaker, il ricoche sur l'eau. Je n'exagère rien. C'est tout simplement parfait, de l'étape "Observation de la vague" à l'étape "Il va vers la vague". 3ème point. J'y viens, à la vague. Beaker continue de ricocher sur l'eau à vitesse grand V pour aller la chercher, elle devait être à facilement 20 mètres du bord. Il arrive donc dessus & par 1 mouvement d'épaule tout en souplesse, tape 1 énorme Wrap bien courbé sur la + jolie vague de la journée à mon goût. 4ème point...Il revient. Ca tape fort sur les planches...Blazé je suis. Respectueux mais blazé.

Bon, Bill, tu nous fais quoi, pour ta seconde ?!? Nous, nous partons très timidement vers les autres vagues, mais on fait super gaffe à ne pas gêner le maître des lieux. Ah, justement, il se redécide. Même coup d'oeil, même départ, même tout, cette fois ci la vague est moins puissante, ça sera donc 1 simple roller avec varial au bout. Bon, pourquoi pas. Il rentrait ça il y a déjà 10 ans. Mais j'attends avec impatience sa 3ème vague...à tort. Que s'est-il passé ?!? Je n'en sais rien, d'ailleurs tous les yeux posés vers lui étaient interrogateurs au final...Beaker s'élance, tout se passe pareil mais il trouve le moyen de se fracasser correct sur une mousse qu'il a mal géré. Stupéfaction. Silence de mort. On hésite à le croire...le mythe est tombé...comme 1 ZIDANE qui rate 1 pénalty, comme 1 Parker qui loupe son panier à 2 mètres, ou comme notre Gégé "SylverFox" qui ne sait plus du tout où il a bien pu ranger tous les alcools. Atroce. Visiblement, ça l'a bien énervé Beaker, cette observation rapprochée du gravier. Il retourne, froissé, à sa serviette, se change sans 1 regard, ne dis pas "bye" & se casse sur West Street...où il ne fera rien à part papoter avec une greluche décolorée. Ils ont ça, aussi, là-bas, mais en mieux. Beaucoup mieux !

Bon, c'est pas bien grave après tout, je continue ma session. Ma peau commence à sentir le roussi. Il fait trop chaud, c'est dingue ça...Je souhaite me préserver pour la suite au niveau physique & éviter le coup de chaleur. Retour chez Ivan A. pour retrouver everybody. Les LEDOUX se reposent, surtout Cri. Je papote avec Doud. La faim se fait ressentir. Encore envie d'1 bon Subway. Ca serait aussi l'occasion de repasser par Vic' Skim pour revoir Muchu, connaître Tex H. & acheter une archbar à Lo2. Je ferai également 1 peu d'espionnage industriel à la "façon Manu", normal quoi ! Cri émerge. Départ, donc. On stoppe chez Subway, achète de quoi me casser le ventre pour pas cher mais très bon, puis on arrive chez Vic'. Accueil chaleureux de Muchu mais surtout de Tex H. On rigole encore, on papote encore, Doud lui refile des bouteilles de pinard emportées...Après moi je mate les boards en stock, rien ne me fera particulièrement triquer sur le coup. Nous repartons, non sans être invités à dîner chez Tex H. 1 soir + tard dans le séjour. On repasse checker les spots en arrivant sur Laguna (quelle vie de merde). Ca donne encore envie, surtout que le soleil tape moins & que les températures sont + agréables à vivre. Doud veut se reposer, lui. Etonnant. Non non non, il y a une bonne raison, en fait...vous la connaîtrez par la suite. Patience.

Cri & moi descendons donc sur West Street, mais nous préférons retourner à Camel. Choix judicieux. On se remet à la flotte, la houle a légèrement baissé depuis l'aprèm', c'est pas trop grave non plus. On tape nos tricks, tranquille, en compagnie de Mickey, le coloc' de Muchu, hyper sympa. Avec lui, mon jeu favori était le balancement torse contre torse, histoire de montrer "qui c'est le massif !". Bien qu'étant moins costaud que lui, je me suis bien défendu, les Français ont l'honneur sauf. Mais au bout d'1 moment, j'ai mal au poitrail. Vraiment 1 jeu d' cons. Pour en revenir à la session, on se fait plaiz', mais tous les muscles commencent à me tirer. Stop. Fin de session raisonnable. Changement. Retour chez Ivan A. avec Cri. Mais alors lorsque nous rentrons in da house, une odeur commence à se faire sentir, fort agréable, de cuisine...Française !!! Yes, c'est bon, ça, DaddyDoud est le chef cuistot de la soirée, il s'est mis aux fourneaux, se plie en quatre pour nous mijoter 1 Boeuf Bourguignon au vin & son riz épicé...Mes (nos) papilles salivent...La voilà, la surprise. Ca sera pour ce soir. Pour l'heure, j'ai besoin d'une bonne douche. Crevé. Doud prend le temps de me déposer chez Aaron P. & repart à ses activités cuisinières. Moi, je me prends une de ces douches momumentales qui font trop de bien après une journée remplie de sessions comme ça. Relax. Doud repasse me prendre une heure après, on repart chez Ivan A.

"Chef, la recette" aurait-on pu dire aisément. L'accueil est convivial, Vivianna est contente comme tout de se retrouver "invitée" au repas qui a quand même lieu chez elle, Muchu est dans la place avec Mickey, seul Ivan A. est absent malheureusement, & Aaron P. qui ne pouvait pas venir. La soirée peut commencer. On se gave à table, c'est l'orgie, quiconque connaît bien Doud sait qu'il apprécie faire la mangeaille pour les gens qu'il apprécie également, donc il y a mis tout son coeur & son envie de bien faire. Il ne s'est pas loupé. C'est succulent. Tout le monde apprécie, moi j'ai beaucoup moins apprécié qu'il n'y ait plus de "restes" le lendemain...Big-Up à toi DaddyDoud, tu nous a régalés. Nous te proclamons "Roi des fourneaux". Tu nous referas la même pour les Inter' 2008. De gré ou de force. Seules les quantités changeront. On n'en est pas à 100 personnes près ! Nous quittons la table, rassasiés. Je fatigue, 1 peu, beaucoup, passionnément, éperdument, à la folie...Tout le monde se rentre, Muchu me dépose lors de la route du retour chez Aaron P. Personne. Je mets rapidos à jour mon journal quotidien, qui vous permettra par la suite de profiter de ce report, je me couche, bien fracassé. Je m'endors très rapidement vers 22h15...

Le lendemain, la même...?!?

La suite au prochain épisode...
Dernière édition par Guem's le Jeu Mai 15, 2008 2:28 pm, édité 3 fois au total.
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Jeu Juil 31, 2008 12:52 am

Mercredi 27 Février 2008:

06h40. Réveil ! J'avoue que je n'aurai aucun mal à ouvrir les yeux, contrairement à ce que le reste de mon corps & de mes muscles me tirent de bon matin. Je suis reposé "moralement", certes, mais physiquement, je sens la fatigue musculaire prononcée. Va falloir y aller mollo, aujourd'hui. Bon. Je me lève, tente une série de pompes pour me mettre en jambes, comme d' hab', mais...c'est périlleux. Je n'en ferai donc que 10. Fichu trentenaire que je suis devenu ! 1 coup de colère me vient, du coup, quelqu'un ou quelque chose doit en pâtir. Y'a pas de raison ! Tiens, allez, rangement de chambre. A la bien. Après 10 minutes, tout est nickel. C'est rangé, mais après ?!?

Beh après, c'est Doud qui se ramène. Pleine forme. Je me motive pour récupérer la mienne...on charge la caisse, puis départ vers West Street. Le cri de la meugleuse me manque, je supplie DaddyDoud d'appuyer sur le champignon, vous le connaissez bien comme moi, je n'ai pas besoin d'insister une 2ème fois. Il est chaud bouillant ce moteur, chaud bouillant je vous dis. Nous arrivons à West en toute indiscrétion, les Ricains nous reconnaissent de loin, désormais. Ca me fend la gueule ! On se met donc à l'eau, dans 1 West Street fort sympathique aujourd'hui encore. Plan d'eau quasi glassy, bonne houle, soleil...la même que la veille ! Moi perso' je suis satisfait car je n'en chie pas trop physiquement parlant. Ca me tire légèrement, mais à petit rythme, j'y arrive. Après 1 heure et demie passée ici, je décide de sortir, non seulement pour me préserver en vue d'une session éventuelle dans l'après-midi, mais surtout pour téléphoner à Vinie que je n'ai pas pu avoir depuis mon arrivée. Je me change, remonte ces fichues marches qui te fracassent encore un petit peu plus après la session, et me dirige vers une cabine téléphonique. Je vous passe les détails "galériques" auxquels j'ai dû faire face pour la joindre, ma chérie...toujours est-il que ça ne sera pas pour maintenant. 'culé.

Colère, je me rentre chez Ivan A. & Vivianna. J'y retrouve Doud, Cri & Noémie. Il est bientôt midi. On a la dalle ! Au menu, Vivianna (Ivan A. n'est pas là) nous propose de commander des menus repas à 1 Tex-Mex (soi-disant) réputé de Laguna...le site Web du dit restaurant donne envie, mais dans l'assiette, ça sera une autre affaire ! On navigue donc afin de faire notre choix, puis 1 coup de phone & c'est réglé. Vivianna fonce chercher la commande une fois prête, revient, puis on s'installe tranquillement autour de la table. J'ouvre mon "burrito"...la sale odeur !!! Putain, la vache !!! Va falloir du courage. Je ne sais pas de quelle manière ont apprécié leur repas Doud & Cri, mais moi, je ne recommencerai pas. Il y a la quantité, ok, mais la présentation, l'odeur, le goût, la consistance...déception. J'espère qu'il n'y aura jamais d'exportation par chez nous, c'est vous dire. Je me le promets: une fois de retour en France, je me tape 1 vrai bon Tex-Mex !!! Mais par respect & gentillesse, j'arrive bien à cacher mon mal-être face à notre hôte.

On sort de table, pour ma part prêt à vomir, on discute vite fait. Je suis remotivé pour repartir à l'eau malgré cette fin de matinée cauchemardesque. Je repars seul mais cette fois-ci sur Aliso, que j'espère bien voir fonctionner comme dans les vidéos Ricaines où je me pignolais quelques années auparavant. Je marche donc 10 bonnes minutes, ça échauffe me direz-vous, & j'arrive au spot d' Aliso. Merveille ! Ca rentre bien. Propre, pas trop fat, cool. La marée me semble ceci-dit 1 peu basse encore, & comme je ne souhaite pas me crever inutilement en allant chercher les vagues les plus lointaines car je n'en ai point la condition physique en ce jour, je me pose tranquille sur la plage, ambiance branleur sur sa serviette, & qui mate...les vagues. Beh ouais, j'suis marié & papa, moi, les djeun's ! Ca fait du bien, ce petit repos au soleil. 1 bon moment a passé, les vagues se rapprochent. C'est le moment d'y retourner, d'autant plus que quelques gonzs, inconnus au bataillon, tapent des rollers au bord sur de bonnes vagues. Allez Guem's, représente la France. Je me pointe, salut mec, tu vas bien, tu viens d'où, tu rides sur quoi...bref, les questions de base & d'entrée en matière. On se fait plaiz', à l'eau, ambiance vagues & respect de chacun. Ces Ricains là n'ont pas la grosse tête. Cool attitude. Je me gave léger mais je fatigue sévère !

Après, c'est Doud & Cri qui me rejoignent en fin d'après-midi. La sieste (crapuleuse, nous le saurons point !) leur a fait du bien. Tant mieux. Ils se mettent à l'eau, profitent, mais moi, je ne mets pas trop longtemps à jeter l'éponge. Je retourne me changer. Venant de West Street par la plage, Andy CHIAVETTA (Yes !!!, d'autant plus que c'est 1 super mec au niveau relationnel) nous rejoint, papote, & nous fait signe que West Street est dans la place. Nous y allons donc, Doud & Cri en néoprène, & moi en regretté pantacourt / t-shirt. Arrivés à West, en effet, le moins que l'on puisse dire, c'est que le side fonctionne super bien. Tout ce petit monde skimboardesque se gave à merveille...le spectacle est saisissant, toujours le même, 1 ou 2 pros qui fracassent & les djeun's crevettes qui ne sont pas loin derrière...sur une jonction qui en fait jouir plus d'un. En parlant du people, j'aperçois Brandon SEARS (1 peu hautain de sa personne, le gonz'...) qui viendra tout de même papoter vite fait avec moi, en présence de Aaron P. qui est là; Steve LERUM est à l'eau également, cool.

Il se fait tard, les habitations de West allument leurs feux, & quelques kids tapent encore leurs rides & autres tricks, avec la lune en arrière-plan qui joue les fidèles supportrices. Carte postale. Magnifique. Bon, que fait-on maintenant ?!? Nous retournons chez Ivan A. & Vivianna. Je suis crevé. On arrive, & pour le dîner, ce soir, ça sera des hamburgers ! Ouais, & en plus, des vrais, faits maison !!! Thanks Viv', t'as trop la classe. Ils sont super-méga bons ses hamburgers, à Vivianna. Sans mentir. Autant j'ai pas aimé à midi, autant ce soir c'est la gavade alimentaire. Trop bon. Pendant ce temps, c'est notre ami Mo' JUST qui passe rendre visite, il patiente que l'on finisse de grailler pour nous montrer "DAYZ", la dernière vidéo Skim. On s'installe sur les canapés autour du PC portable de Mo', & on mate sévère. La vidéo est bien (pas vraiment étonnant), quelques passages ont bien attiré mon attention, il me tarde de la revoir ici. Y'a du spectacle ! Excellent. Nous concernant, pas de pics pour aujourd'hui. Après ça, c'est "Salut les copains", le marchand de sable va passer me récupérer, je n'en peux plus, Doud me ramène donc chez Aaron P. pour 1 dodo bien mérité. Personne dans la baraque. De toutes façons, je ne me serais pas éternisé dans les discussions. Direction ma piaule, enfilage du pyjashort Marsupilami de combat & hop...DODO bordel !!! Il ne fallait pas me l'enlever, celui-là, de dodo. ZZZzzz ZZZzzz ZZZzzz...

Demain Jeudi, à ce qu'il paraît, nous devrions aller au Wedge...

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Dim Oct 19, 2008 8:12 pm

Jeudi 28 Février 2008:

06h15. Réveil, même si c'est encore tôt...je suis crevé. Mes muscles sont loin d'être reposés après toutes ces journées d'effort intense, je préfèrerais encore être un joueur de foot au maillot sec évoluant sous l'ère DOMENECH, c'est vous dire. En plus, avec cette cure de soleil Lagunesque, je ressemble à un Mexicain. Là encore, je n'envie rien à la sympathique petite clique bronzée des membres du Var'ial Skim, Kaki en tête. C'est donc la totale. La journée va être dure mes amis. Je me verrais mieux prendre des pics plutôt que d'aller me blesser connement sur une vague, au vu de mon état. Réflexion...bon allez, à la douche, elle devrait revigorer tout ça, j'espère. J'y reste un bon 1/4 d'heure dessous, histoire de me palper aussi. Cela fait effet ! D'autant plus qu'avec ce soin aux vertus inespérées, je me souviens subitement qu'aujourd'hui au programme, on doit se barrer au Wedge. Je continue donc de me préparer, tout en prêtant une oreille peu attentive à la sonnette, faisant un peu pitié par rapport au vrombissement du moteur de la Jeep qui lui me préviendra bien assez tôt, c'est à dire de l'autre bout de Laguna beach. C'est ce qui arrive. Doud, bien excité, Cri & Noémie sont sur le palier. Ivan A. est de la partie aussi, avec son propre monstre également. Nous partons donc tous les 5 direction Newport beach, où se situe le Wedge, à 25 mns au nord de là. Je ne vous raconterai pas en détail le trajet, c'est Doud qui conduit, vous connaissez déjà. Par contre, le paysage est bien joli, route côtière, palmiers, beau temps...nous arrivons après à Newport beach. On se gare, récupérons notre matos, puis j'écoute les fermes recommandations de mes amis Frenchies liées à la sécurité de ma propre personne sur ce spot réputé dangereux. Je connais & reste songeur, on verra bien.

Au Wedge, sur place, il y a déjà George BRYAN, Paulo P. ainsi que toute une bande de gonzs plus ou moins (re)connus & forcemment pas unijambistes. Le cadre est impressionnant. Cette longue digue de rochers à gauche, ce side de psychopathe, puis dès qu'une vague pète, c'est tout ce sol sableux qui tremble. Impressionnant. Ames sensibles s'abstenir, j'ai compris que je ne me mettrais pas à l'eau ! Non, non, n'insistez pas, c'est pas la peine. Je me pose puis admire les vrais locaux dans leurs oeuvres. Ca ride sec !!! Du bon gros niveau, avec une certaine inamicalité affichée entre Bodyboard & Skim. Par contre, George B. est vraiment le maître des lieux, quand il part, ils prennent tous peur ces tapettes ! Sinon, il ne s'emmerde pas le George, comme on l'a vu faire, il tape un bon gros ollie direct sur la biscotte. Prévention, ou répression, à eux de choisir. Mais il est chez lui, c'est clair. Donc, joli spectacle durant 2 bonnes heures. Les pics:

George B. se repose un peu tout en donnant un bib' à son fiston, autonome:

Image
Image

DaddyDoud se pose lui aussi avec Noémie:

Image
Image

Patrick CALABRESE, super doué lui aussi à l'eau (celui qui est debout, bras croisés & intégrale), dernièrement en interview dans un e-zine:

Image
Image

Un Bodyboarder isolé sans ses potes s'aventure sur les lieux, attention à lui, George B. va s'en charger:

Image
Image

Derrière le spot:

Image
Image

Paulo P. à l'attaque & en grande forme ce jour là:

Image
Image

Paulo P., la suite:

Image
Image

Vue générale sur le spot, sa longue digue à gauche, son side bien propre, & juste devant moi, y'a Cri avec sa Vic' jaune, & à gauche au départ, y'a Paulo P. qui s'apprête à "remettre le couvert":

Image
Image

Ivan A. avec son fiston Izaac, surveillance rapprochée:

Image
Image

"Paulo, Paulo !!! Une pic, please !" Oooh shit, je l'ai loupé...mauvais cadrage. Dommage:

Image
Image

Paulo P. ne voudrait pas se louper un seul départ:

Image
Image

Aaron P. derrière la caméra surveille attentivement sa bête de guerre (Paulo P. of course):

Image
Image

En clair, tout ce petit monde (c'est vrai, le spot n'est pas spécialement blindé) se régale, ou chute, mais le plaiz' est bien là. Ceci dit, on commence à avoir faim. Surtout moi. Etant donné que je suis un ventre sur pattes...Nous quittons donc le spot, prenons les bagnoles puis filons tout droit au Rudy's, bien agréable petit snack ensoleillé latéralement & de par le toit par une grande verrière, snack dont la nourriture sera aussi bonne que...la serveuse. Hot. Spicy, même. Caliente ! Je reste de marbre, certes, mais avec une belle bite en béton. Excusez, c'était trop fort pour moi. La distance géographique d'avec mon épouse qui commence à se faire ressentir, certainement. Désolé. Reprenons. La Mexicana olé olé nous prend la commande, rapidos nous serons servis & c'est que du bonheur dans l'assiette. C'est bon, c'est copieux, rien à redire. Une fois rassasiés, nous reprenons la route, retour sur Laguna beach. En y arrivant, nous faisons une halte au célèbre "Laguna Surf and Sport", j'ai besoin de me racheter une casquette. Chose faite. Content, Guem's. Nous faisons même un petit détour après par West Street, qui se montre flat & pourri. Ok. Ca tombe bien, ce soir nous sommes invités, en compagnie de Muchu son fils spirituel, à dîner chez le non moins célèbre Tex HAINES. Mais bon, pas le temps non plus de se prendre une bonne douche, je m'en fous remarquez, je n'ai pas été à l'eau de la journée.

Il est 17h35 & nous partons chercher notre Muchu chez lui afin de nous rendre dîner chez Tex H. Ce dernier nous fait un accueil chaleureux, avec certaines personnes de sa famille curieuses de voir des Frenchies. Apéro, puis nous passons à table. Une chose est sûre, je n'exagère rien quand je dis que notre Muchu c'est un peu le fils spirituel du Tex H., quand il en parle de Muchu, il y a une sincère & émouvante reconnaissance de son intégration là-bas, de son savoir-être & bien évidemment de son savoir-faire de shaper à l'atelier Vic'. Belle réussite. The Californian way of life, Muchu. Pour ternir un peu cette soirée joviale, j'aurais bien relancé l'éternel débat des boards uni ou bi-carbone qui pètent beaucoup plus chez un tel shaper plutôt que chez un tel, mais bon, non, on ne va pas pousser le vice dans ce sombre dialogue de sourds ! No time to joke. Ah ah ah. La soirée se termine & on se retrouve tous un peu nazes. Thanks Tex H., time to go home for us, bye ! Nous raccompagnons Muchu chez lui puis c'est Doud & Cri qui me redéposent chez Aaron P. à leur tour. A demain les amis. Aaron est encore debout, concentré sur son écran plasma où il défouraille encore quelques aliens récalcitrants venus d'un monde parallèle. Il s'éclate.

Mais moi, j'aimerais bien causer shape avec lui, car j'ai quelques questions à lui poser. Curieusement, son instinct a dû le lui communiquer, car il lache ses manettes & son casque audio pour me demander si tout allait bien & si j'étais content de mon trip depuis mon arrivée. On commence donc à papoter tranquilles. Ayant envie de causer lui aussi, on s'installe autour de la table en verre de son salon, documentation E**** à l'appui, puis nous débattons sur ce qui sera ma future board. Taille, épaisseur surtout, finition...bref, rien ne sera laissé au hasard de cet échange. Je parle bien d'un échange car rien ne vaut l'avis & le dialogue en visuel avec un pro qui connaît son bizness & qui par la suite m'aura conseillé au mieux pour un shape. Ce tortueux sujet de débat avait soulevé bien des problématiques sur ce Fo'. Preuve en est faite désormais, nous sommes donc d'accord. Je passe donc commande au boss, on se met d'accord sur tout, je peux donc aller dormir tranquille. Surtout que ce soir, mon fiston Sacha a 18 mois pile. Tu me manques, fils. Un p'tit coup d'oeil encore & toujours sur mon album photos de la family, puis je me mets au lit, afin de continuer mon repos...ambiance big dodo réparateur.

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Mar Oct 21, 2008 12:52 pm

Vendredi 29 Février 2008:

Ce matin là, j'explose le compteur d'heures de sommeil, avec un réveil très tardif sur le coup des 12h30 !!! Record absolu. J'en avais donc besoin, je suppose. Je me lève, personne, pas de news, je m'étire un peu. Musculairement parlant, ça va déjà mieux que la veille. Je range ma piaule nickel chrome, & constate avec effroi que mon linge sale commence à s'entasser dangereusement dans ce sac poubelle...J'aère, dehors il fait super bon. Je mange un bout, puis direction la douche. Ce matin, on se la joue Mili-Mili', je me décide enfin à me raser de près. Faut pas que déconner. Une fois préparé, je phone en France à ma chère & tendre Vinie qui me donne les (bonnes) nouvelles. Sacha ne fait pas trop de conneries à la maison, c'est très très bien pépère, ce gosse doit ressentir la toute puissance paternelle à 10.000 kms de là ! Enfin bon, avoir sa petite femme au phone ça fait toujours plaiz'. Je navigue un peu devant la baraque, pensif. Aaron P. rentre & me propose de venir avec lui au shop d' E**** à San Clemente. Proposition en or massif que j'accepte dans la foulée, of course. Il me dit cash: "Tu vois Guem's (en me remontrant son 4x4 blanc, que vous avez vu bien auparavant sur une pic), ça c'est la bagnole pour aller au Skim & sur les spots, mais on ne va pas prendre celle là aujourd'hui...on va plutôt prendre la sportive...qui me sert dans toutes mes démarches / relations professionnelles & immobilières ! Ca sera autre chose !". Putain, là, Aaron P., il se fout pas de ma gueule, en ouvrant son garage. Ne me demandez pas la marque, elle n'était pas affichée. Juste un bolide gris métallisé intérieur cuir & toutes options, équipé de larges pneumatiques dont je présume qu'il avoisinne les 250 chevaux...respect, what.

On s'installe à bord de la belle & c'est comme sa baraque, très propret. Il démarre, le moteur vrombit, marche arrière, sortie sur la route, & c'est parti. Au début, il ne se permet pas encore de faire des folies Aaron P. Mais la bagnole, elle, ne demande que ça. Salope...je me demande donc quelle sera l'attitude de mon conducteur, une fois sur les routes dégagées plus propices aux excès...je constate non sans un certain plaisir que départ arrêté, il grille déjà quelques autres voitures aux feux rouges. A la limite, il y aurait un sticker préventif collé sur la vitre latérale d' Aaron P. affichant: "J'suis énervé, me faites pas chier !", eh bien ça serait la même. Nous quittons donc Laguna Beach rapidement. Comme je m'en doutais un peu, il est temps de se faire plaiz' maintenant. Le moteur tourne super bien, joli bruit de fond, le compteur s'affole, & il est content Aaron P. Moi aussi. Mais pour ceux & celles qui connaissent bien ma réputée conduite sportive à moi (je me suis tout de même bien calmé...), beh là, c'est pire ! De ce que je comprends quand je l'interroge à ce sujet, Aaron P. me rassure de suite & me dit que les contrôles routiers se font rares à ce moment & en ce lieu là. Bon, Ok. J'estime grâce à une conversion rapide du compteur certaines de ses pointes à facilement 180 / 200 kilomètres / heure. Il trace gavé, Aaron P. !!!

Nous arrivons donc rapidement à San Clemente & au shop E****. On se gare. Extérieurement parlant, ça ressemble beaucoup aux nouveaux bâtiments d'affaires & buiseness comme on en voit beaucoup ici vers Mérignac. Grandes vitres fumées, murs blancs, nouveauté oblige, la classe. On n'a pas repiqué que le côté pourri, chez les Ricains. Intérieurement parlant maintenant, moquette bleue, un stock énorme de boards dans le râtelier, de la fringue en veux tu en voilà, des pads & archbars en bon nombre accrochés au mur blanc, toute la collection des zines Skim sur un bon présentoir, un comptoir où s'affichent quantité de stickers, posters, kits de réparation, vidéos (Beard-ed essentiellement), pains de wax...ensuite, dans le coin, un bureau où s'effectuent les affaires via un PC, le web & un phone (je fais donc enfin la connaissance d' Henry "Hank" SNAPP, qui suit toute la partie bizness / commandes de la marque & qui a lui aussi un peu préparé ma venue); derrière une porte condamnée à accès strictement réglementé, c'est l'atelier lui même où sont shapées les boards, private & no access donc. Pour finir, encore dans une pièce voisine, tout un stock de fringues & accessoires impressionnant. Je me promène donc dans le shop & fais mes emplettes. Sweat à capuche, T-shirt, archbars...je me fais enfin plaiz' à prix réduit. Aaron P. quant à lui fait quelques pics du tout dernier pro-model de Paulo P. (pic mise en ligne sur le site des BDB: http://batardubreak.canalblog.com/archi ... p80-0.html). Sympa. J'attrappe quelques boards, les sous-pèse, compare les shapes, & me fait donc une idée sur ce à quoi ressemblera ma future. Cool. Je finis ma visite & discute avec les boss autour d'une soixantaine de boards en partance pour le Japon majoritairement, ainsi que vers le Mexique, l' Europe, & la côte Est des USA. Nous repartons pour déjeuner avec Aaron P.

Enchanté de ma visite, nous repartons donc maintenant vers Laguna beach. Direction le "Wahoo's Fish Taco", restaurant / snack bien agréable encore où il fait bon bien bruncher ! Ce midi, je me lance sur un menu Mexicain de base, accompagné de riz parfumé à souhait, ça le fait. Nous sortons de table rassasiés & rentrons à la baraque. Aaron P. s'occupe de ses affaires, moi je file ranger mes achats & faire une petite sieste. En fin d'après-midi, j'ai envie de marcher, je file donc en ville tout seul, encore une fois au "Laguna Surf and Sport" m'acheter ce fameux pad arrière zébré de jaune & de noir que j'avais repéré la veille. (Commentaire ultérieur à cet achat: j'aurais mieux fait de m'abstenir & m'en tenir aux valeurs sures, enfin bon...on le saura). Je retourne chez Aaron P. à pieds, c'est sympa le tourisme sous cet angle là aussi. Je fais une halte rapide juste avant à l'Albertsons, histoire de ravitailler ma musette de bouffe. Muffin's, chocolat aux noisettes Ritter Sport, soda...le compte est bon pour ne pas crever plus tard. Arrivée à la maison. J'emprunte à Aaron P. son splendide PC (ou Mac, plutôt), je surfe sur le web, consulte mes mails, & m'aperçois lors d'une visite ici que vous ne faites pas vivre ce Forum tant que ça, bande de nazes ! Bref, tout va bien. Je quitte cet ordi' là car Dave L. me propose de me montrer des séquences vidéo & des pics sur son PC à lui. Enorme, le machin, encore. L'écran de 22" semble être un minimum syndical, là-bas. Il me montre des rushs à vous couper le souffle, & des pics de ses différents trips à travers le globe, tout spécialement Teahupoo. Splendide, magnifique. Il aime la vie aussi, le Dave. Niveau qualité des photos, retouches, montages etc...en voilà encore un dont j'admire le boulot. Je sais, je l'avais déjà signalé, mais c'est pour dire. Il se fait tard, aux alentours de minuit et quart, & je file au lit, non sans une certaine reconnaissance envers mes hôtes pour une si bonne & belle journée...je m'installe donc sur l'oreiller, paré pour la nuit...car dès demain, au programme des festivités, nous devrions retourner au Wedge...

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Mar Oct 21, 2008 1:20 pm

Tu n'a pas gagner le pari, il faut que tu le finisse avant Noël
Tu crois que c'est jouable?


...Avant le réveillon de la Saint-Ricou, alors, si je comprends bien ?!? C'est clair, c'est pas gagné d'avance, mais je n'ai pas encore dit mon dernier mot...mon clavier c'est mon copain en ce moment !!!
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Mer Oct 22, 2008 11:19 am

Samedi 1er Mars 2008:

Je me réveille à 06h15, bien reposé. Il fait encore sombre dehors, je n'ai pas envie de m'agiter tout de suite, donc je reste au lit & me mets à lire le tout dernier "Skim Mag" acheté la veille au shop E****. Cool. Je décide d'en garder un peu pour la suite, j'arrête & je me lève. Je me fais un brin de toilette, m'habille direct, mange un bout, puis c'est DaddyDoud & Cri qui se ramènent. Nous chargeons nos affaires dans la Jeep qui est déjà très chaude dans le petit matin, puis c'est le départ au Wedge. Sur la route, le temps est plus couvert que d'habitude. Il fait limite froid. Bon.

Une fois arrivés & garés, on se pointe sur le spot, c'est pas la joie non plus: temps gris, léger vent frais, peu de monde à l'eau, jonction du side pas hyper propre & easy...perso', je ne pense pas me foutre à la flotte. Doud & Cri sont à peine plus enthousiastes, mais ils s'y colleront quand même ces fadas. Pas pour faire grand chose, mais ils auront eu du mérite. Moi, je me caille sévère en regardant ce triste spectacle d'un Wedge que je ne reconnais point. Une fois tous blazés ou frigorifiés, nous décidons de retourner sur Laguna beach. Sur la route du retour, on fait une halte dans un grand magasin de jouets de Newport beach, afin de faire plaiz' à Noémie, présente, & à Sacha, qui aura la satisfaction, lors de mon retour à BDX, de se voir rapporter un gentil cadeau de son papounet, from la Californie ! Je lui trouve un Tigrou musical, je pense que ça le fera. Nous reprenons la route, limite bien sombre & pluvieuse. On décide de faire un p'tit détour par chez Muchu, histoire de voir comment ça va. Comme d'hab', on s'installe, on papote, on est tranquille. Muchu va bien.

Nous le quittons & sur la route allons checker Aliso. Bof. La même qu'au Wedge. Y'a des fois, faut pas forcer le destin. Doud & Cri me déposent donc chez Aaron P. puis repartent chez Ivan A. Une fois dans la baraque, je suis encore seul. J'ai envie de prendre une bonne douche bien chaude, je ne m'en priverai pas. Pendant un bon 1/4 d'heure (YES !!!) c'est la joie. Il ne faut jamais se refuser au bonheur. Une fois échaudé, je me reprépare & pars encore & toujours à l'Albertson's faire une petite mission dont je deviens un réel spécialiste: acheter de la bouffe. Me refaire un stock. On ne sait jamais, en cas de guerre ou de crise intense, par les temps qui courent...

Je me retourne chez Aaron P. Seul, toujours. Seul Kitty, le gentil cat à Peluso vient m'accueillir, un brin joueur avec sa boulette de papier. Il est super vicieux dans son amusement, Kitty. Gare aux griffes. On délire 10 bonnes minutes. Je m'installe ensuite sur le PC d'Aaron P. Web, mails, Forum...comme d'hab' quoi. Mais notre bon vieux Fo' semble s'animer depuis ma dernière visite, je relève quelques posts dont ceux du célèbre "Lamina" ha ha ha. Je m'en souviens encore, pour vous dire. Vers 22h00, je quitte le PC, personne n'est revenu, j'ai sommeil, je pars me coucher en continuant ma lecture du Mag. Instructif...
Je ne tarde pas à sombrer pour ma nuit. Demain, je vous y prépare un peu à l'avance, la journée sera heureusement beaucoup plus animée & intéressante que celle-ci !

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Guem's » Mar Déc 16, 2008 4:54 pm

Dimanche 02 Mars 2008:

06h20. Réveil naturel, toujours. J'émerge tranquillement et jette mon coup d'oeil habituel histoire de voir ce qui s'annonce dehors. Le beau temps devrait encore être là. C'est cool, parce que je rappelle que si je suis venu sur Aliso, c'est pas pour faire du tricot. Bon. Au programme donc de cette nouvelle journée: départ au Wedge avec un invité surprise, m'avait laissé deviner Aaron P. (mais sans Doud & Cri aujourd'hui, au repos, tranquilles, me semble-t'il). Je me prépare, mais comme je me retrouve largement en avance sur le timing et qu'il y a un silence total dans la bicoque, je me rallonge en continuant de feuilleter le zine. Le temps passe, j'aperçois Aaron P. qui passe faire un aller-retour rapidos dans le couloir.

Tout d'un coup, il me semble entendre une certaine agitation dans l'entrée...ça papote, ça rigole...je reconnais à distance le timbre de voix d' Aaron P. & de Dave L. OK, mais j'ai un petit doute sur la troisième voix. Oui, c'est bien ce qu'il me semblait...Paulo PRIETTO is in da place! Toujours aussi chaleureux, Paulo P. Dave L. quant à lui ne nous accompagnera pas ce matin car il doit encore bosser comme un taré sur les rushs de ce qui deviendra par la suite "Beard-Ed 2". Aaron P. nous fait donc embarquer Paulo P. & moi-même dans son gros 4x4, direction Newport Beach & The Wedge. Le temps est bien ensoleillé maintenant. Durant le trajet, Paulo P., à l'esprit curieux et ouvert de nature, me questionne beaucoup sur la France et nos traditions, notre rythme de vie, nos salaires ou allocations, le chômage, la Sécu' etc...bref, la manière dont les choses fonctionnent ici. Je réponds au mieux, parfois avec les termes techniques appropriés que cela impose, afin de lui restituer une image franche et fidèle de notre bonne Gaule. Nous revenons également sur la venue des E**** Boyz en France, en Septembre 2007. Nostalgie...L'échange fut intéressant. Non, non, je ne dis pas ça que parce que c'est Paulo P. en personne, mais bon, j'apprécie toujours les gens ouverts d'esprit comme ça. Aaron P. lui intervient peu et reste fixé sur la conduite et l'objectif à atteindre. Tiens d'ailleurs, en parlant d'objectif(s), vous auriez vu tout le matos photo & vidéo qu'il se trimballe dans son coffre pour une session le père Aaron P...de quoi faire pâlir un Acacia, un squale de Tyrosse ou un BataRem's. J'ai halluciné ! Il va bien pouvoir shooter. C'est un minimum.

Nous arrivons au Wedge. On se gare, on décharge, et hop en avant direction le spot mythique, one more time. Paulo P. a l'air ravi du spectacle. Ses potes d' E**** fracassent déjà tout sur leur passage. En particulier George B. qui en découd avec un bodyboarder trop imprudent qui n'a pas l'instinct de la distanciation, mais ça, c'est une habitude chez Geo. Le side fonctionne vraiment bien. Fat parfois, souvent, mais bien. Aaron P. file plus vers la droite et commence à installer tout son matos afin de capturer tous les instants magiques. Et durant cette matinée, il va y en avoir plein...
Comprenez plutôt...sur le side, les nominés ce matin sont: George "Geo" BRYAN (tapez 1), Grady ARCHBOLD (tapez 2, très en forme et je vous le conseille vivement), Brandon "BCS" SEARS (tapez 3), Tommy D' ELISCU (tapez 4), Andy "Chia" CHIAVETTA (tapez 5), et donc Paulo PRIETTO (tapez 6), entre autres riders reconnus...la vérité, j' suis gâté. D'autant plus que le soleil commence à cogner, limite. Que du bonheur...

Avant de me foutre à l'eau, je mate quelques runs bien sympathiques des gars. Ce matin là, Grady A. est limite plus impressionnant que le père Geo, il est hyper à l'aise, pas de déchets, du easy ride, du technique, c'est perfect, du "right time right place" à son summum (ouh là, Nelson MONFORT sors de ce corps !!!). Putain allez, je sors du placard, Grady A. I love ya ! Trop fort, ce mec. Et toujours aussi sympa et accessible, mais depuis qu'il était venu en France avec le team, il n'y avait plus de doute possible là-dessus. Respect, Graaaaady! Sinon nous avons aussi Tommy D. qui s'élance, hop hop, pumping, il commence à toper la jonction, facile pour lui, mais là atroce, c'est encore un bodyboarder casse-couilles qui le taxe, en plein milieu. Aaron P. s'excite autour de sa serviette, il est fou. Dommage, parce que le Tommy D. c'est pas un manchot non plus et j'aurais bien voulu voir la suite de son ride. Je me contenterai de ses autres runs. Geo se gave également, normal, tout comme Andy C. qui se décalera plus vers la droite (comme moi) afin de taquiner la vague qui reforme de face, pas trop loin du bord non plus. Et il wrappe, et il wrappe l'enfoiré...

Pour cette session, j'attribue d'office la prime de risque à "BCS", qui tentera, vous lisez bien, de replaquer un énorme shov-it 720° du haut de la jonction...spectaculaire. Je peux vous dire que j'ai eu très peur pour lui, n'empêche. Lui, il a surtout eu très mal, car cette salope de board a fait un quart de tour supplémentaire (et oui, c'est encore possible!), résultat, il l'a replaqué une jambe dessus et...un tibia dessous. "BCS" sort de l'eau, fait mine de rien, prend l'air d'un tueur toutes catégories, mais j'ai bien appris durant ma carrière à reconnaître ces hommes décontenancés par une douleur aussi violente que malvenue. Mais chapeau bas quand même à lui, je ne connais pas beaucoup de courageux qui l'auraient tenté, un truc comme ça, de cette hauteur de vague là. Le spectacle continue toujours, avec tous les autres. Magnifiques rides, jusqu'à plus soif. De mon côté, le niveau est moindre, of course, mais j'arrive à me procurer quelques sensations bien agréables sur cette vague de face, à droite. Il faut la chercher un peu quand même cette garce, donc avoir une bonne course d'élan et pumper comme un muffle enragé, mais une fois dessus, elle te prend et te renvoie force 12 d'où tu viens. Du délire, chers camarades.

L'heure du déjeuner approche (11h00, c'est encore tôt mais bon...) et je mangerais volontiers Tex-Mex, tiens. Ca tombe bien puisqu' Aaron P., Andy C. & toute la clique à qui j'en cause en connaissent un bien terrible à Newport Beach. On sort de l'eau, on se change, Aaron P. range tout son matos, et on retourne au parking. On charge le bordel, puis 5 minutes plus tard nous sommes attablés au Tex. On y a fort bien mangé, dans une ambiance conviviale où Tommy D. & Paulo P. s'échangent leurs souvenirs respectifs ou partagés de Cabo, pendant qu' Aaron P. & Andy C. parlent bizness EX'. J'essaye de suivre et comprendre tout ce petit monde, participe en évoquant mes propres ressentis de séjour, mais j'ai parfois du mal quand ils ont le speed. A la fin, nous rentrons tous sur Laguna Beach, rassasiés. Puisqu'on y est, on en profite pour checker les spots, des hauteurs. Il faudra attendre un peu, la marée suivante quoi. Retour à la baraque. Je m'occupe de mes combis, range mon matos, écris des cartes postales vers la France, puis l'heure propice pour un retour à Aliso est arrivée (15H30). Personne autour de moi ne se motive pour bouger, je retourne donc seul taquiner de la vague.

Arrivé à Aliso, le spot est légèrement venté (Onshore, dommage) mais ça reste bien potable. Je me tape 2 bonnes heures d'une session sympatoche. La vague et les conditions générales ne sont pas parfaites, OK, mais ça se choppe et me rend heureux, encore. Une fois crevé, je me rentre chez Aaron P. où je m'écroule sur mon lit. Sieste. Je suis réveillé sur le coup des 19h00 par un vacarme dans le salon, plus précisément autour du PC d' Aaron P. Je débarque dans le salon, la gueule enfarinée, et rencontre pour la 1ère fois le célèbre Derek MAKEKAU, accompagné de Woody HARRIS (qui fera surtout parler de lui par la suite lors de la compèt' à Cabo) & quelques kids que je ne connais pas. On papote un court moment car avec Aaron P. ils ont tous en projet de se rendre au parking abrité du centre commercial afin d'y faire des photos, comiques si j'ai bien compris l'état d'esprit de mon hôte. Je grimpe avec lui dans son bolide, Derek M. & les kids nous suivent.

Arrivés sur place, Derek M. fait toute une série de pics, le bolide d' Aaron P. garé au fond, pics dont j'ai bien du mal à cerner la finalité. Aaron P. m'explique que c'est pour un prochain zine de Skim, qu'ils veulent faire une série de pics un peu débiles...et que c'est censé faire une sorte de pub ! Bon, comprenne qui pourra. Après cet exercice de style plus que bizarroïde, nous nous rentrons. Je m'installe derrière le PC, consulte mes e-mails, réponds à Vinie etc...
Cri me phone un peu plus tard dans la soirée afin de se checker concernant notre petite excursion de 3 jours dans la contrée du fameux Golden Gate Bridge...mais je ne vous en raconte pas plus pour l'instant...vous devrez patienter, encore et toujours. Bref, pour le lendemain, tout est planifié, nickel chrome!

Je suis maintenant vraiment fatigué, rien de tel qu'une bonne nuit de sommeil pour mieux attaquer notre petit trip un peu plus au Nord...

J'enfile mon pyjashort de combat, me roule en boule sous les draps et Bzzz Bzzz Bzzz...8 heures durant.

La suite au prochain épisode...
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...

Messagepar Ricou » Mar Déc 16, 2008 5:29 pm

Merci!!!! 8)
Avatar de l’utilisateur
Ricou
Administrateur - Site Admin
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 4607
Inscrit le: Mar Avr 25, 2006 12:14 pm
Localisation: Oleron island

Messagepar BaByBeLle » Mar Déc 16, 2008 8:05 pm

Avant Noël? je suis pas sur :lol:
S'amuser, Boire et Baiser c'est la devise!!! C'est la devise!!!! S'amuser, Boire et Baiser c'est la devise des TC Ricou tu connais ça ;)
Avatar de l’utilisateur
BaByBeLle
Team La F.A.T.
Team La F.A.T.
 
Messages: 2761
Inscrit le: Jeu Sep 14, 2006 9:20 pm
Localisation: la Courance/Bonne Source/Saint Nazaire/Pornichet

Messagepar elnino » Mar Déc 16, 2008 10:20 pm

T'as pas des photos du dernier jour ?
UN GROS CERFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF !!!!!!!!!! unamas mas mas
Avatar de l’utilisateur
elnino
Attaque le shorebreak
Attaque le shorebreak
 
Messages: 250
Inscrit le: Lun Oct 08, 2007 11:02 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar Guem's » Mar Déc 16, 2008 10:27 pm

Non, étant le seul Frenchie sur le spot et voulant en profiter ce jour là, je ne l'avais pas ramené.
Pour les plaintes éventuelles, adressez vous plutôt au DaddyDoud & à Cri qui se révèlent être très avares en distribution de pics :twisted:
[img]http://img394.imageshack.us/img394/2636/guemsfloaterauferretlx7.jpg[/img] [i]"Dura lex sed lex."[/i] Sacha, tu seras 1 homme, mon fils.
Guem's
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1543
Inscrit le: Lun Jan 01, 2007 5:07 am
Localisation: 33 & Aquitaine... / 17...


Retour vers SKIMBOARD TRIPS

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron